Théâtre au Burkina : la troupe théâtrale « La parole », fête ses 20 ans d’existence

Soumis par Redaction le sam 01/10/2022 - 18:05
ipio

Créée en Avril 2002, la troupe théâtrale « La parole », fête ses 20 ans d’existence en 2022. Elle a de ce fait, initié une série d’activités qui va se dérouler du 28 septembre au 2 octobre 2022 à son siège. La cérémonie d’ouverture de ladite célébration est intervenue dans la soirée du vendredi 28 septembre 2022, avec des hommages rendus à deux monuments du théâtre : Babouanga et Prosper Compaoré. C’était aussi l’occasion pour le premier responsable de la troupe théâtrale « La parole », Lambert Jean Marie Zabré, d’interpeller le ministère en charge de la culture sur le statut des comédiens qui n’est pas reconnu, et les difficultés qu’ils rencontrent, difficultés liées à la crise sécuritaire que connait le pays.

 

Cela fait 20 ans que la troupe théâtrale « La parole », participe au développement du Burkina, à travers l’art et la culture, notamment le théâtre. Des confidences faites par le directeur de la troupe théâtrale, Lambert Jean Marie Zabré, ces 20 années ont été jalonnées de péripéties, car des difficultés il y en eu et pas des moindres. En plus du manque de financement pour les activités de la structure, le premier responsable confie que la troupe a vécu des moments très difficiles avec le décès de quatre de ces comédiens. Outre cette triste page, la troupe a également perdu ses moyens roulants lors d’un incendie criminel en son siège, a-t-il indiqué. Malgré ces difficultés, la troupe est restée debout, et a eu des acquis. Elle dispose d’un espace de diffusion. Depuis 2002, près d’une quarantaine de comédiens ont fait valoir leurs talents à la troupe théâtrale « La parole ». C'est  certains des acquis énumérés par le directeur qui a rendu un vibrant hommage à ces hommes et femmes qui ont contribué à la grandeur de la troupe.

 

Pour les festivités de ses 20 ans, la troupe porte un regard critique sur la situation nationale à travers le thème : « Rôle et contribution de l’art et la culture dans la restauration de la paix et de l’intégrité au Burkina Faso ». Si on s’en tient aux justifications du patron de la soirée, c’est une invite qui est faite aux comédiens, dans la recherche de solutions aux difficultés que traverse actuellement le pays. Ces difficultés, engendrent des conséquences sur la profession, a souligné Lambert Jean Marie Zabré qui soutient qu’en ces temps d’insécurité, il est difficile aux praticiens du théâtre de sensibilisation, de parcourir les différentes localités du pays. Il a profité de l’occasion, pour interpeller le ministère en charge de la culture, sur le statut des artistes, comédiens qui ne sont pas reconnus.

 

La cérémonie d’ouverture a été marquée par des hommages rendus à deux monuments du théâtre, à savoir, Babouanga et Prosper Compaoré.

 

Alex BANCE

Zoodomail.com

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

6 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications