Devant le tribunal

Après avoir séparé une bagarre, Compaoré R est accusé de coups et blessures volontaires

Soumis par Redaction le Jeu 29/10/2020 - 23:06
jk

Compaoré R répondait devant le TGI de Ouagadougou, le 27 octobre 2020 pour coups et blessures volontaires à l'aide d'une machette ayant entraîné une incapacité de travail de dix jours de travail à sa victime.

Devant le tribunal, Compaoré R reconnaît avoir eu une altercation avec la victime mais soutient qu'il n'est pas l'auteur de ses blessures. Et de s'expliquer, qu'il a tenté de séparer une bagarre entre la victime et une autre personne quand celui-ci s'est retourné contre lui. Il ajoute à cet effet, qu'il revenait d'un enterrement avec sur sa bicyclette, une machette, une pelle et une pioche.

Et c'est dans ce lot de matériel affirme-t-il, que le plaignant a pris lui-même sa machette pour l'attaquer. D'où, à son tour il a réussi à le retirer de ses mains et l'a simplement tapé avec à deux reprises mais sans le blesser.

La victime quant elle, livre une autre version. Il y a effectivement eu une première bagarre entre lui et un ami du prévenu, et c'est au cours de cette bagarre, que Compaoré R a pris partie pour son ami. Dans ce même élan, souligne-t-il, ce dernier est allé chercher une machette dont il a usé pour lui infliger des blessures à la tête qu'il fait constater au tribunal.

Pour sa part, le procureur estime que l'infraction de coups et blessures volontaires est entièrement constituée à l'égard du prévenu eu mention du certificat médical versé au parquet et l'aveu du prévenu lui-même d'avoir usé d'une machette contre sa victime. Par conséquent, il requiert une peine de 6 mois d'emprisonnement ferme et une amende de 250 000 francs, le tout ferme contre Compaoré R.

En outre, le plaignant s'est constitué partie civile et réclame 15 000 francs à titre de réparation.

Le tribunal pour son verdict, déclare le prévenu coupable. En répression le condamne à 6 mois de prison ferme et à amende de 250 000 assortie du sursis. Il reçoit également la constitution de partie civile et condamne Compaoré R aux dépends.

Image illustrative

F.TAPSOBA

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications