Devant le tribunal

Bataille rangée entre deux rivales

gy65

Deux rivales, est-on tenté de dire. Il s'agit de dame K.  Chantal, la victime, et de S.  Samira, qui est poursuivie pour coups et blessures volontaires et devait répondre des faits le 03 février 2020 devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou. Chantal explique qu'elle vit en France depuis l'an 2007. Elle est cependant mariée légalement depuis 1996 et est mère de deux enfants qui vivent avec elle. Lors de congés, elle arrive à Ouagadougou et apprend que son mari à eu un enfant avec Samira. Elle essaie de comprendre puis accepte les faits. Le mari avait par ailleurs pris le soin d'envoyer Samira vivre chez son petit-frère. Chantal retourne en Europe et pour une seconde fois, le mari enceinte Samira.  Donc deux enfants au total. Chantal est mise au courant de tout cela.  

 

Le 06 août dernier, alors que Chantal était encore rentrée à Ouagadougou, les deux femmes se croisent à des fiançailles d'un des frères du mari. La victime explique qu'elle était en train de parler avec une autre personne et avait le dos tourné quand elle a entendu son mari l'alerter.  Elle se retourne et a juste le temps d'esquiver un coup de bâton que lui assenait Samira, mais le coup l'a frôlé néanmoins sur le côté gauche de son visage. Les deux parties s'affrontent alors et Chantal terrasse Samira qui retourne ensuite la situation en sa faveur. Des coups pleuvent évidemment, ainsi que des morsures de part et d'autre.

Les gens viennent les séparer et plus tard chacune va se soigner. C'est suite à tout cela que Chantal a porté plainte pour coups et blessures volontaires.

Samira, la prévenue, explique une autre histoire. Elle raconte que ce jour-là, elle était à quelques mètres de Chantal qui parlait à un monsieur et la traitait de bonne à rien. Elle s'approche pour se plaindre et Chantal la frappe au visage avec son sac à main.

Elle se baisse et ramasse une pierre qu'elle lance sur celle-ci puis c'est l'affrontement. Chantal la terrasse, mais elle prend ensuite le dessus. Elle est mordue au sein gauche et mord aussi Chantal à la main. C'est le mari qui est venu la tirer de force et chacune d'elles est rentrée. Elle ajoute que c'est une habitude pour Chantal de l'humilier devant les gens, et cette fois-ci c'en était de trop. Elle ajoute que Chantal à raconté aux parents de son mari qu'elle sort avec le neveu de celui-ci et que son premier enfant n'est donc pas de lui. Il a fallu faire un test d'ADN pour s'en assurer. Samira explique aussi que sa rivale a tenté de corrompre le médecin à la clinique Suka, qui a décliné l'offre.

C'était encore cela après la naissance de son second enfant. Elle dit qu'elle est chaque fois stressée quand Chantal arrive chez le petit-frère du mari parce qu'elle la traite de tout. Elle est souvent obligée de s'enfermer pour ne pas la sentir. 

Bref,  le procureur a requis la peine de prison de 06 mois et une amende de 250 000 FCFA avec sursis contre Samira. Chantal, pour sa part, réclame plus de 50 000 FCFA comme frais médicaux et 900 000 comme dommages et intérêts. Elle veut aussi que Samira quitte la maison qu'elle occupe parce que c'est elle qui l'a construite. Le délibéré est pour ce 17 février 2020.

Photo illustrative

 Sam Cisco

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Commentaires

Soumis par Anonyme (non vérifié) le mar 04/02/2020 - 18:02

Permalien

Chantal doit donc être poursuivie pour tentative de corruption. Elle vit en France elle pense qu'elle peut corrompre tout le monde

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

9 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications