Devant le Tribunal : 60 mois de prison ferme pour un braqueur

Soumis par Redaction le Jeu 08/12/2022 - 06:10
ipkm:

Samedi 22 octobre 2022, aux environs de 23 h, au quartier Kamboinsin de la commune de Ouagadougou, Diana N. revenait d'une soirée avec un ami. Celui-ci l'avait raccompagnée et était reparti une fois qu'elle était non loin de chez elle.

 

Elle continue sa route, puis s'aperçoit que deux individus, sur une moto, semblent la suivre. Mais comme elle était presque arrivée chez elle, elle semble rassurée.

 

Elle arrive, éteint la moto de marque Sirius qu'elle roule, et veut ouvrir la porte d'entrée. C'est là que les deux individus arrivent, puis l'un d'eux descend avec empressement, lui tire les cheveux par-derrière et la gifle, avant de lui demander les clés de sa moto. Elle ne peut qu'obtempérer, craignant le pire. L'agresseur démarre en trombe, pendant que le second aussi tente de le suivre.

 

Sauf que le dernier a été cogné par un autre motocycliste, qui avait suivi la scène, puis, il tombe et veut se sauver en prenant ses jambes à son cou. Mais il est vite rattrapé par les riverains, et molesté . Les Koglwéogo viennent le chercher, pour après le conduire à la police.

 

Il s'appelle K. Issouf, se dit agent de commerce et devait donc répondre seul de faits de vol aggravé ce mardi 06 décembre 2022, au Tribunal de grande instance Ouaga 1 (Tgi1).

 

 

Une version erronée

 

 

L'accusé explique que ce jour-là, il était allé visiter sa parcelle qui se trouve dans la commune de Pabré. Il a été remorqué par un ami qui a une moto, et qui s'appelle Rabi Tamboura. De retour, ils s'arrêtent dans un maquis à Kamboinsin, puis Rabi, qui loge dans les alentours, explique qu'il va rentrer se restaurer rapidement chez lui, parce qu'il a faim. Issouf dit qu'il l'a attendu, puis après, c'est lui-même qui prend le guidon de la moto Sirius de Rabi, pour rentrer chez lui au quartier Rimkièta.

 

En cours de route, celui-ci voit la victime, et lui dit que c'est une de ses connaissances. Il suggère de la suivre, puis, c'est arrivés devant la cour de celle-ci que Rabi est descendu et à commencé à violenter Diana, puis a démarré la moto de celle-ci pour ensuite disparaître.

 

Il ajoute qu'il est resté sur les lieux pour savoir ce qui se passe en questionnant la victime, et c'est là que les riverains sont arrivés et ont commencé à le battre.

 

 

Hypocrisie sur toute la ligne

 

 

Cette version n'est pas du tout du goût du procureur, qui lui explique qu'il est complice de vol et que le coup a été planifié dès le départ. Car non seulement la victime a raconté ce qui s'est passé, mais aussi, qu'il n'a pas porté assistance à celle-ci, car il avait tenté de fuir, n'eut été cet autre motocycliste qui est venu le tamponner afin qu'il soit appréhendé.

 

Le procureur estime que ce sont ces genres d'individus qui ciblent leur victime tard dans la nuit, les prend en filature pour ensuite les dépouiller au moment opportun de leurs biens.

 

Il a requis la peine de prison de 60 mois et une amende de 2 millions FCFA ferme contre celui-ci.

 

Le prévenu a été condamné effectivement à une peine de prison ferme de 60 mois, soit 05 ans, et une amende de deux millions  avec sursis, par le Tribunal.

Image illustrative

Assane SANFO

Zoodomail.com

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 10 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications