Devant le tribunal

Devant le Tribunal / Détournement d'une mineure: « Si je couche avec celle-là, elle va mourir », se défend Diallo

Soumis par Redaction le mar 16/03/2021 - 21:35
vvfvtvg

Agé de 27 ans, Diallo, berger à Komsilga comparaissait devantle TGI de Ouagadougou, le 12 mars 2021 pour détournement d'une mineure de 15 ans. J, élève en classe de 5 ème affirme que Diallo l'a enfermée chez lui durant 2 jours et l'a violée à 5 reprises.

A la barre, Diallo ne reconnait pas les faits à lui reprochés. Il soutient que le jour des événements, il faisait paître son troupeau lorsqu'il a croisé la mineure J, aux abord d'une voie tenant un sachet avec des habits. Il ajoute, que celle-ci lui aurait fait comprendre qu'elle s'était égarée. Il a donc entrepris, assure Diallo de l'héberger chez lui. Du reste, il tient mordicus, qu'il n'a entretenu aucune relation intime avec la jeune fille.

Ce n'est cependant pas, le témoignage que laisse entendre la mineure en classe de 5ème. Elle s'exprime dans un récit entrecoupé de silence aux différentes questions du Tribunal. Ainsi, de sa narration, elle affirme que Diallo l'a effectivement croisée en partance chez sa tante et lui a dit de venir plutôt chez lui. Et sans opposer aucun refus, J indique l'avoir suivi à son domicile. Domicile dans lequel, elle a été enfermée et violée à 5 reprises avant d'être relâchée au bout de deux jours. «Vous êtes en classe de 5ème, et un individu que vous ne connaissiez pas auparavant vous demande de le suivre chez lui et vous acceptez aussi facilement? ». S'étonne le Tribunal avant de demander à J, si Diallo ne serait pas son copain. «Non», lâche-t-elle tout en restant formel qu'elle ne connaissait pas «son violeur » jusqu'à ce jour fatidique.

Au tour de Diallo, de répondre, il lance tout simplement, « A mon âge avec cette petite? Si je couche avec celle-là, elle va mourir ». Réfutant par ailleurs que ce n'est pas sa copine et qu'il ne la connaissait pas non plus. D'où, la procureure de lui rappeler ses déclarations antérieures au commissariat. Des déclarations où il reconnait que J est sa copine et qu'il l'a violée à 3 reprises. Et de le Tribunal d'interroger Diallo pour savoir pourquoi, il n'a pas conduit la mineure dans les services habilités lorsqu'il l'a retrouvée égarée. «Pour rien», répond le prévenu.

Quant au grand frère de J, avec qui celle-ci habite à Komsilga, il témoigne qu'il se trouve que Diallo et eux habitent dans le même quartier et se connaissent personnellement. Il a donc été d'autant plus choqué d'apprendre que c'est lui qui l'hébergeait à leur insu. Ne se constituant pas partie civile, il a cependant tenu à être rassuré que si d'aventure, J connaît des complications suite à ces actes, Diallo en assume l'entière responsabilité.

Madame la procureure a pour sa part requis que Diallo soit reconnu coupable et condamné à une peine de cinq ans de prison dont trois ans fermes assorti d'une de 500 000 avec sursis. Diallo, lui, pour ses dernières paroles avant la décision du Tribunal a dit demander pardon.

Cinq ans de prison dont trois ans fermes, plus une amende de 500 000 ferme. Telle a été la décision du Tribunal qui a reconnu Diallo coupable de détournement de mineur.

Image illustrative

Florentin TAPSOBA

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

3 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications