Devant le tribunal

Devant le tribunal : deux apprentis voleurs se font pincer

Soumis par Redaction le lun 09/09/2019 - 08:49
hkhj

Sawadogo I et Simporé A ont comparu le vendredi 6 septembre 2019, devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de faits de vol. A la barre, si Simporé A, a reconnu les faits ce n’est pas le cas de son acolyte Sawadogo I, qui a tout nié.

Le cas sur lequel, le tribunal de grande instance de Ouagadougou a tranché ce vendredi 6 septembre 2019 est le cas typique d’apprentis voleurs.

En effet, selon les explications de Simporé I devant la barre, le 12 août 2019, Sawadogo I et lui, tous deux résidants à Kaya, ont convenu de voler une moto(Photo illustrative). C’est ainsi que Simporé A se rend devant un maquis de ladite ville dans la nuit, il remarque trois motos devant le maquis et non garés au parking. Il s’empare d’une moto et le pousse pour aller le mettre en lieu sûr. Le lendemain, il informe son ami Sawadogo I, que la mission a été accomplie et demande à celui-ci qu’est-ce qu’ils allaient faire de la moto. Ils décident donc de venir à Ouagadougou où, dit-il, ils avaient plus de chance de le vendre sans se faire épingler. Alors, ils enfourchent la moto direction Ouagadougou. Etant à leur première expérience en matière de vol, ils se rendent au marché de cycles, sur place, un acheteur se présente et leur propose la somme de 150 000 FCFA, une somme qu’ils ont jugé dérisoire et demandent 300 000 FCFA.  Mais mal leur en pris, l’acheteur leur promet de réfléchir et les revenir. Il alerte la police qui vient cueillir les deux acolytes.

Si les explications de Simporé A sont cohérentes, Sawadogo I, quant à lui, réfute cependant les faits et indique qu’il n’a pas pris part au vol. Défense que le parquet balaye du revers de la main.

Le procureur estimant que les faits de vol sont constitués à l’endroit des deux prévenus a requis 36 mois de prison ferme et 500 000 FCFA d’amende pour les deux.

Dans sa délibération, le tribunal a eu la main moins lourde et n’a pas suivi les réquisitions du parquet. Et selon lui, au regard du jeune âge des accusés, 18 ans pour les deux, il a jugé nécessaire de leur accorder une nouvelle chance et les a condamnés à 24 mois et 500 000 FCFA, le tout assorti de sursis.

Sam SISCO

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

11 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications