Devant le Tribunal : dilemme entre deux amis sur l'hypothèque d'une voiture

Soumis par Redaction le mer 04/05/2022 - 00:00
4iuryf

Le vendredi 29 avril 2022, deux amis étaient à la barre pour une affaire de véhicule hypothéquée à hauteur de 300 000 FCFA. Il s'agit des sieurs Maïga X. qui est le prévenu, et le plaignant est Niampa Y.

 

Maïga travaille dans une institution de microfinance. Il est ami avec Niampa depuis leur tendre enfance. Un jour, celui-ci vient le voir avec son véhicule et demande un prêt, avec pour garantie ledit véhicule. Il donne un délai de deux mois. 

Bien avant d'avoir le prêt, il a signé une reconnaissance de dette. Ce qui est ahurissant est qu'il a signé pour préciser qu'au cas où il ne respecterait pas l'échéance, le véhicule revenait à la microfinance que gère Maïga. 

En fait, Niampa à pris un prêt de 200 000 FCFA, et devait rembourser avec un taux d'intérêt de 50%. Soit donc 300 000 FCFA. Il explique que c'est pour assister sa mère qui était hospitalisée. 

Le prêt à été octroyé au mois de mai 2020. Maïga, le prévenu, explique qu'il a gardé le véhicule chez un garagiste pendant plus d'un an, et que Niampa ne se manifestait pas non plus malgré l'échéance de deux mois, puisqu'il devait rembourser au mois de juillet. Tout ce qu'il faisait est de passer par de tierces personnes pour leur dire d'intervenir en promettant de payer à sa place afin qu'il ait son véhicule car il avait besoin d'un autre prêt ailleurs. C'est ainsi donc que des personnes qui sont à l'étranger ont voulu intervenir, mais se sont rétractés, étant donné que la mère de Niampa est décédée. 

 

Le dilemme

 

 Niampa et Maïga ne s'entendent pas sur un point. Car Niampa dit qu'il s'est rendu chez Maïga courant le mois de juillet où était fixée l'échéance. Il lui a expliqué le décès de sa mère et avait demandé un sursis. 

Faux, cependant, réplique Maïga qui ajoute que celui-ci n'a fait que passer par des personnes interposées pour régler l'affaire. Il fait savoir que le véhicule ne roulait même pas, et c'est un.jour que le garagiste qui gardait la voiture lui a dit que quelqu'un en était intéressé. Et comme Niampa ne venait pas et qu'aussi, selon les clauses, le délai de remboursement est passé de plusieurs mois, puis encore, que c'est un véhicule qui ne roule même pas et qui risquait de se détériorer avec l'érosion, il a autorisé le garagiste  à le vendre. Toute chose qui a été faite par celui-ci, et Maïga explique que le marché à été conclu entre le garagiste et l'acheteur. Outre cela, il fallait défaire le bloc pour y extraire seulement des pièces et, pour ne pas perdre, il a reçu en tout et pour tout la somme de 125 000 FCFA. Pour dire qu'il a perdu dans cette affaire, car au lieu de 300 000 FCFA, il se retrouve avec moins. 

Pendant que le procès battait son plein, l'avocat de Maïga fait savoir que selon ce dossier qu'il a suivi depuis lors, il est ressorti qu'il y a un non-lieu. Pour dire que le procès n'avait plus sa raison d'être. Une suspension a été observée à cet effet par le Tribunal, afin que le procureur vérifie cela, car elle semblait ne pas en être au courant. Au finish, le dossier à été mis en délibéré pour le 13 mai prochain.  
 

Pierre Pillon

Zoodomail.com

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Commentaires

Soumis par Ouedraogo Karim (non vérifié) le Jeu 05/05/2022 - 04:21

Permalien

Malheureusement l'argent continue de faire des victimes.vous êtes des amis depuis votre tendre enfance et c'est l'argent pour soigner une de vos maman qui a certainement participer pourque vous devenez ce que vous êtes aujourd'hui que ton ami voulais l'argent. Pourquoi mettre un intérêt dessus? L'autre la aussi vend la voiture sans l'avis du propriétaire. Je suis dépassée

Soumis par Ouédraogo Abdo… (non vérifié) le Jeu 05/05/2022 - 05:34

Permalien

Étant donné que ce dernier n’a pas réglé la somme .la voiture revient à MaïGa
Peut importe le prix à laquelle la voiture a été vendu ce prix comblera la créance

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications