Devant le tribunal

Devant le Tribunal : il imitait la signature de son défunt grand père pour...

Soumis par Redaction le mar 04/05/2021 - 21:29
lhkg

Ils étaient deux à comparaître devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou le 03 mai 2021 pour répondre de faux et usage de faux.  Kaboré J., 23 ans, élève en classe de terminale et Napon P. sont accusés par Monsieur Compaoré M. d’avoir imité la signature du défunt patriarche de la famille Compaoré pour retirer des sommes sur le compte en banque de ce dernier.

 

Le principal accusé est Kaboré J, neveu de Compaoré M,, la victime. Il lui est reproché d’avoir pris le chéquier de son grand père et  imité la signature  de ce dernier pour retirer la somme  de 3 millions de francs en banque en complicité de Napon P, son camarade.  Selon les explications, Kaboré J.  avait l’habitude de faire les transactions bancaires de son grand père C. P. Ce dernier décédé, K.J. s’est  adjugé sa signature afin de procéder à sa guise à certaines opérations bancaires sur le compte du défunt. Pour ce faire, il  recourt à l’expertise de son ami Napon M.  pour les transactions. Avec ce dernier, il retire d’abord la somme de 300 000 f puis ensuite 350 000 f et ainsi de suite jusqu’à atteindre la colossale somme de 3 800 000 FCFA.

 Alerté par la banque, M. Compaoré fait appel à la police qui réussit à mettre la main sur les deux filous. Selon lui, la banque lui aurait appelé pour le signifier que quelqu’un faisait toujours des transactions bancaire  sur le compte de  Monsieur C. P, le défunt. Aussitôt, il aurait saisi la police pour une enquête qui, a permis de débusquer les deux faussaires.

Mais où va cette jeunesse ?, s’indigne le président du Tribunal.

Devant la barre, K.J. reconnait les faits. Il justifie alors  son forfait par le fait qu’il était dans un besoin pressant de vêtements. Il ajoute également que sa mobylette avait besoin d’une grande réparation  et devait  lui couter une grosse somme qu’il ne possédait pas.

« Aviez-vous parlé de cela à vos parents ? Ont-ils refusé de vous remettre cette somme ? Vous pensez qu’il est facile de se faire de l’argent pour que vous gaspilliez 3 800 000 F  comme ça et de surcroit sur le compte d’un défunt? Mais où va cette jeunesse ? » s’est indigné le président du Tribunal. Quant à N.P., il reconnait également les faits. Il  affirme cependant  avoir  simplement aidé K.J.  à effectuer des transactions bancaires. Etant dans le domaine du transit, son ami aurait sollicité son aide pour retirer une somme en banque.  Il nie avoir eu une quelconque connaissance du fait que la signature sur le chéquier était un faux. « Je voulais simplement aider un ami. Je ne savais pas que c’était du faux » se défend-t-il. Compaoré M.  représentant la famille Compaoré a, quant à lui,  simplement réclamé la restitution de la somme de 3 800 000 F retirée du compte.

Le procureur a, pour sa part  requis une peine d’emprisonnement de 12 mois chacun et 500 000 FCFA le tout ferme. Le Tribunal a déclaré les deux prévenus coupables de faux et usage de faux et les a condamné à une peine de 12 mois d’emprisonnement et 500 000 F le tout assorti de sursis et à la restitution des 3 800 000 F à titre de dommages et intérêts.

 Image illustrative

Georges TOÉ

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

2 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications