Devant le Tribunal : « J’ai tenté à plusieurs reprises d’arrêter en vain » confie le prévenu

Soumis par Redaction le ven 15/10/2021 - 07:20
iiu

Ousmane, 35 ans était poursuivi devant le TGI Ouaga 1 le 14 Octobre 2021, pour consommation et  cession illicite de stupéfiants. Il a été appréhendé dans un fumoir  alors qu’il était en possession de 38 lignes d’héroïne et 06 doses de Cocaïne.

Agé de seulement 35 ans, Ousmane donne déjà  l’aspect  d’un homme de 60 ans, tellement vieilli il est. La peau collé aux os, des os à vifs, un crâne pointant, cheveux raréfiés, jambes chancelantes, Ousmane est l’incarnation même de ce que l’on pourrait qualifier d’une « loque humaine ».  C’est à peine s’il ne se déplace pas avec une canne. La cause de son état, la drogue, son « médicament » selon ses propres dires. Il en prend depuis maintenant plus de trois années. De l’héroïne qu’il appelle dans son jargon « Cailloux »,   à la cocaïne, Ousmane a touché à presque toutes les substances tabatières. C’est d’ailleurs dans un fumoir que  la Police l’a appréhendé.    Alors qu’il y était en  compagnie de plusieurs autres toxicomanes, il a été le seul à pouvoir être  arrêté ce jour là, les autres ayant réussi à s’échapper.

A la barre Ousmane reconnaît partiellement les faits. En effet, il ne nie pas son statut de toxicomane, mais  ne se reconnaît pas dans la cession volontaire de stupéfiants. Il admet être un consommateur de  stupéfiant et même en être  accro, mais soutient  n’avoir jamais vendu de la drogue à qui que ce soit. Quant aux faits de consommation, le jeune trentenaire à l’aspect  soixantenaire confie ne même pas savoir la raison qui le pousse à fumer. «  J’ai tenté à plusieurs reprises de laisser tomber en vain.  A chaque fois je jure de laisser mais je n’y arrive pas » avoue t’il au Tribunal, la tête baissée . En clair, Ousmane souffre d’addiction à la toxicomanie. Il affirme par ailleurs être allé se procurer seulement 06 doses de cocaïnes ce jour là,  quand il a été arrêté. Les 38 lignes d’héroïnes appartiennent selon lui, à ses collègues qui ont  réussi à s’échapper.

 

Dans son réquisitoire,  le procureur a requis qu’il soit relaxé au bénéfice du doute pour les faits de cession volontaire de stupéfiants, mais qu’il soit reconnu coupable des faits de consommation. En répression, il a requis contre lui  60 mois de prison ferme et une amende de 01 million assorti de sursis. Cette peine devrait selon le parquetier, être une cure de désintoxication pour Ousmane qui visiblement a du mal à se détacher de la drogue. Interné en prison, il sera  déconnecté du monde de la drogue et aura plus de chance d’abandonner sa consommation.   

Revenant au prévenu toxicomane, le juge dans une dynamique de trouver une solution commune au problème,  a souhaité requérir son avis sur la réquisition du procureur. Ousmane saluera la démarche du procureur mais confiera être un chef de famille avec femme et enfants à sa charge. Pour cela, passer 60 mois en prison mettra en difficulté sa petite famille qui n’a que lui comme soutien. Il implore donc  la clémence des juges et jure devant eux de faire violence sur lui-même pour  mettre un terme à la consommation de la drogue.

A l’issu des délibérations, le Tribunal l’a  déclaré non coupable des faits de cession volontaire de stupéfiants, mais l’a reconnu coupable pour ceux de consommation. Et sur ces derniers faits, il a été condamné à 24 mois de prison dont 12 fermes et une amende de 300 000 francs assortie de sursis.

Image illustrative

Georges TOE-Zoodomail

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications