Devant le Tribunal : pour une histoire de table, Rodrigue menace de tuer son père

Soumis par Redaction le Jeu 23/09/2021 - 00:00
dxq

Rodrigue (nom d'emprunt) comparaissait devant le TGI de Ouaga I, le 21 septembre 2021 pour avoir porté des coups sur ces jeunes sœurs et menacé de mort son père pour une histoire de table courant juillet 2021.

31 ans, couturier de profession, Rodrigue, fils unique de son père se tenait devant le Tribunal pour une affaire des plus rocambolesque. Rodrigue est en effet accusé d'avoir frappé ses sœurs et menacé d'attenter à la vie de son père. Des faits que ce dernier nie cependant en bloc à la barre.

Ayant son terrain non-loti où il habite, Rodrigue affirme s'être présenté à la cour familiale ce jour-là à 6h30, pour récupérer une vieille table qu'il avait l'intention de «retaper» pour utiliser dans son atelier de couture. Et indique-t-il, les occupants de la maisonnée se seraient opposé à ce qu'il emporte la table occasionnant du coup une dispute. Une dispute au cours de laquelle, il aurait malencontreusement poussé une de ses sœurs qui est tombée par terre. Du reste, Rodrigue soutient qu'il n'a porté main sur aucune de ses sœurs, encore moins menacé de mort son géniteur. Il ajoute d'ailleurs, ne pas comprendre pour quelle raison il a été interpellé par la police puis déféré au parquet.

Mais les sœurs de Rodrigue et le chef de famille ont pourtant une autre version des faits. Selon leurs déclarations, le fils unique de la famille serait de nature violent, multipliant sans cesse les disputes avec les membres de la famille. Et ils croyaient cette page tournée lorsque ce dernier avait déménagé dans sa propre cour, hélas ils n'étaient pas au bout de leurs soucis.

Ainsi, sa plus jeune sœur témoignant à la barre, choquée que son grand-frère puisse tout nier en bloc dit «jurer sur tout ce qu'elle croit» que Rodrigue leur a porté des coups et menacé de tuer leur père. Appuyée par une autre de ses sœurs, qui affirme elle, que Rodrigue l'a giflée quand elles ont voulu lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas emporter la table sans informer au préalable leur père. Et celles-ci d'ajouter, qu'en réalité Rodrigue pense qu'elles veulent s'accaparer de la parcelle familiale, vu que lui n'y habite plus. C'est pourquoi, il veut par tous les moyens précipiter le départ dans l'au-delà de leur père et s'approprier au plus vite la parcelle.

Des soupçons qui sont corroborés par le chef de famille lui-même. Le vieil homme à la barre, canne en main, est formel. Son unique garçon n'a pas hésité «à serrer ses cols», allant à menacer de le tuer. Une situation que le patriarche dit avoir du mal à comprendre au regard de l'affection qu'il porte à son unique fils. Il relève avoir il y a trois ans de cela, plaidé auprès de la police pour qu'on relâche Rodrigue qui était accusé de vol de tricycle. Il n'a donc aucun intérêt à accuser à tort son propre fils au point de le traîner devant les juridictions. Demandant par là, la clémence du Tribunal pour «la chair de sa chair ».

Au terme de l'instruction, le procureur a requis que Rodrigue soit reconnu coupable et condamné à 24 mois de prison dont 12 fermes, une amende de 2 millions dont 500 000 ferme.

Le Tribunal l'a quant à lui, condamné à 24 mois de prison, plus une amende d'1 million, le tout assorti du sursis, tout en le mettant en garde que c'est une seconde chance qu'il lui donnait d'être un meilleur fils.

Image illustrative

F.TAPSOBA-Zoodomail

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications