Devant le tribunal

Devant le tribunal : " traite de personnes, proxénétisme et blanchiment d’argent."

Soumis par Redaction le mar 25/06/2019 - 06:57
jjjw

Un fait a retenu notre attention ce vendredi 21 juin 2019 au Tribunal de grande instance de Ouagadougou.


En février 2019, deux filles mineures ont fugué de chez elles. Après deux semaines de recherches, leurs parents les ont finalement trouvés dans une auberge et ont porté l’affaire en justice car selon le procureur les filles étaient harcelées(Ph illustrative). Quatre personnes ont été interpellé dont M. Meda le gérant de l’auberge, I Traoré l’agent de sécurité, J Kanla le caissier et M Nana chargé du parking. Ils sont accusés de traite de personnes, de proxénétisme et de blanchiment d’argent. Ils ont nié les faits malgré leurs déclarations antérieures a indiqué le procureur.
Il y a traite de personne, car M. Meda reconnait qu’une mineure a séjourné dans l’auberge. Les victimes elles même lors de leur audition ont reconnu avoir séjourné à l’auberge et se sont prostituées. M. Meda dit ignorer que l’auberge était fréquenté par des prostitués mais affirme que M. Traoré en plus d’être agent de sécurité était le pourvoyeur des filles.
Il y a blanchiment, car tous les quatre selon le procureur tiraient un revenu de cette prostitution, ce qui est illicite. Aussi I Traoré touche 25.000 FCFA par mois étant agent de sécurité à l’auberge mais roule dans un véhicule de 1.500.000 FCFA. Il tire ces revenus selon le procureur de ces activités et M. Meda également car il dit avoir 350.000 FCFA dans son compte, ce qui peut être plus selon le procureur.
Ils sont accusés de proxénétisme car ils tiraient profit selon le procureur de cette prostitution en connaissance de cause.
Le procureur dénonce une mauvaise foi des prévenus car l’affaire qui ne nécessitait pas beaucoup de débats, a pris plus de temps et souhaite que cela soit pris en compte dans leur sanction.


Le parquet condamne...
J Kanla, caissier à 36 mois ferme avec une amende de 500.000 FCFA ferme pour blanchiment et complicité de traite de personne. M Nana, parqueur à 24 mois ferme avec une amende de 500.000 FCFA ferme pour blanchiment .M. Meda, gérant de l’auberge à 48 mois ferme avec une amende de 2.000.000
FCFA ferme pour blanchiment, traite de personne et proxénétisme.
Quant à I Traoré, agent de sécurité à 60 mois ferme avec une amende de 2.000.000 FCFA ferme pour blanchiment, traite de personne et proxénétisme.
Me Somé. l’avocat de I Traoré demande la présence des victimes car dit-il seules ces filles pourront éclaircir cette affaire, alors qu'elles avaient retirées la plainte. Il ajoute que Ibrahim Traoré n’avait pas pour seuls revenus les 25.000 FCFA et qu’il a pris un crédit  pour s’acheter la voiture


Le délibéré est prévu pour le 28 Juin 2019.

CL

Commentaires

Soumis par Pierre Jekinnou (non vérifié) le mer 26/06/2019 - 18:09

Permalien

Vais suivre de près au ''profit'' d'auteurs et complices présumés d'actes semblables et jamais inquiétés.

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

1 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications