Devant le Tribunal : un quarantenaire condamné à 7 ans de prison pour attentat à la pudeur sur un bébé de 14 mois

Soumis par Redaction le mar 18/01/2022 - 21:17
sdqx

O. P, âgé de 46 ans et père de 4 enfants, se présentant comme un maçon, a comparu devant le TGI de Ouaga I, le 18 janvier 2022 pour répondre des faits d'attentat à la pudeur sur une fillette de 14 mois.

En effet, la mère de la fillette qui lui en avait laissé la surveillance, le temps de quelques minutes, l'a surpris à son retour entrain d'introduire son  s**e dans la bouche du bébé de 14 mois et de faire des «va et vient». Ce dernier aurait même jouit dans la bouche de l'enfant, laissant apparaître des traces de sperme sur les contours de sa bouche.

D'après les explications de cette dernière, O.P, travaille en tant que maçon sur un chantier qui se situe non loin d'un kiosque qu'elle gère. Et sur ce chantier, précise-t-elle, un forage a été installé pour les besoins des travaux et à l'instar des riverains autour du chantier, il lui était permis d'y puiser de l'eau.

C'est dans ce contexte, narre la mère de la victime, qu'elle y est allée avec ses deux bidons pour s'approvisionner en eau. Mais son enfant ne cessait de pleurer, lui rendant la tâche difficile, c'est alors, que O.P, sur les lieux lui a proposé de prendre l'enfant et d'essayer de la bercer le temps qu'elle aille décharger ses bidons déjà remplis d'eau et ne revienne pour un second tour.

Cependant à sa grande stupéfaction et à son plus grand désarroi, c'est une scène insolite qu'il va lui être donnée de voir à son retour. «Quand je suis revenue, j'ai vu qu'il avait attrapé la tête de l'enfant et qu'il avait mis son p***s dans la bouche de l'enfant et faisait des va et vient. L'enfant n'arrêtait pas de crier et il lui disait de se calmer qu'il allait lui payer des biscuits», soutient la mère de la victime.

Paniquée devant ce constat et à la vue du sperme dégoulinant de la bouche de sa fille, la mère dit avoir conduit immédiatement sa fille dans un CSPS où les agents de santé l'ont conseillé de se référer à la gendarmerie; d'où l'interpellation d'O.P.

Ces déclarations, le prévenu a tenté de les nier avant d'avouer finalement. O. P, à la lecture des charges qui pèsent contre lui, a d'abord dit reconnaître les faits, néanmoins dans ses explications à la barre, il tourne autour du pot. Il fait ainsi entendre, que le jour des faits, il travaillait sur un chantier lorsque la mère de la fillette est venue pour puiser de l'eau sur les lieux.

«Etes-vous sain d'esprit ?», ne peut s'empêcher de s'interroger le Tribunal

L'enfant étant en pleurs, il a donc proposer de la prendre bercer, le temps qu'elle aille décharger ses bidons d'eau et ne revienne la chercher. Et de poursuivre, que c'est lorsque la femme a son retour à trouvé l'enfant entrain de pleurer, qu'elle a commencé à crier sur lui et à lui reprocher des choses.

Devant ce volte-face, le Tribunal ne manque pas de lui rappeler ses déclarations tenues à la gendarmerie et devant le procureur en enquête préliminaire où il reconnaît sans détours les faits.

 

Un rappel qui a fini par faire craquer O.P qui reconnaît à demi-mots avoir introduit son s***e dans la bouche de la fillette. «Mais pourquoi vous avez fait ça ? Etes-vous sain d'esprit ?», ne peut s'empêcher de lui demander le Tribunal, stupéfait par ses propos. «C'est ça que je ne sais pas», lâche laconiquement l'accusé avant de se confondre en excuses. Je demande pardon, n'a-t-il de répéter en implorant la clémence du Tribunal.

Pour sa défense, il a soutenu qu'il ignore, les raisons qui ont pu le pousser à poser un tel acte.

La mère de la victime a pour sa part affirmé qu'elle ne réclamait rien donc ne se constitue pas partie civile.

Quant au procureur, il a estimé, que les faits commis par O. P étaient d'une «laideur inégale» et requis qu'il soit condamné à la peine maximale prévue par la loi, soit 10 ans de prison ferme, plus une amende d'1 million ferme.

Mais, le Tribunal l'a condamné plutôt à 7 ans de prison, plus une amende d'1 million, le tout ferme pour attentat à la pudeur sur une mineure de moins de 13 ans.

Image illustrative

Florentin TAPSOBA

Zoodomail.com

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

15 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications