Devant le Tribunal : vendetta entre frère et sœurs

Soumis par Redaction le lun 20/06/2022 - 22:11
DFTYRU

Robert O. est poursuivi pour des faits de possession illégale d'arme à feu, de menaces sous condition et d'injures publiques. Cela à l'encontre de ses sœurs dont l'aînée et la cadette. Il en répondait des faits le lundi 20 juin 2022, devant le Tribunal de grande instance de Ouaga1 en matière correctionnelle. 

 

Les faits se sont passées ce 1er juin dernier. La plaignante, Jeanne, qui est la grande-soeur du prévenu, explique qu'elle a été contactée par sa petite-soeur, Isabelle, afin d'entamer des travaux dans la cour familiale où elle loge en compagnie de leur frère Robert. 

 

Car selon les explications de celle-ci, le portail d'entrée est défectueux, si bien qu'au moindre coup de vent, elle s'ouvre. Alors qu'elle a sous sa tutelle une fillette de 13 ans, et avec cette insecurité ambiante, rien n'est évident. Outre cela, les toilettes n'ont jamais été vidées depuis le décès de leur père, et quand l'eau usagée coule, elle se retrouve à dégouliner sous sa fenêtre. Ce qui souffle des odeurs nauséabondes et elle ne peut donc pas bien se sentir dans sa peau. 

 

Donc, avant ce matin du 1er juin, Jeanne, qui a bien compris les choses, avait demandé à Isabelle de prévenir Robert, le prévenu, afin qu'il soit au courant de ce qui doit se passer. Car elle compte arranger toutes les défaillances au sein de la cour familiale. 

Isabelle explique qu'elle a tout dit à son grand-frère Robert. 

 

Donc, le mercredi 1er juin au matin, Jeanne, accompagnée d'un maçon et du gardien de sa cour qui est à la Zone du Bois, viennent pour le travail. Ils arrivent et elle tape au portail puis ouvre, étant donné que chacun devait être dans sa maison. Elle demande au gardien d'aller taper à la porte de Isabelle pour l'informer qu'elle est là pour le travail en compagnie du maçon qui doit fixer le nouveau portail et arranger les toilettes. 

 

Le gardien entre dans la cour, se dirige vers la maison de Isabelle et, c'est là que surgit Robert qui lui demande ce qu'il cherche dans leur cour et lui dit en menaçant de quitter rapidement les lieux. Le gardien explique que Robert n'a même pas daigné répondre à ses salutations, avant de commencer à le menacer. 

 

Propulsée dans la flaque d'eau stagnante

 

C'est juste à ce moment-là que Jeanne, qui a voulu ouvrir le portail, s'est retrouvée nez à nez avec Robert qui lui dit de quitter aussi les lieux, et de surcroît, la traite de tous les noms de fille de joie avant de la propulser dans la flaque d'eau stagnante des toilettes dans la cour. Les accompagnants de Jeanne que sont le maçon et le gardien viennent la soulever, puis Isabelle veut intervenir et reçoit à son tour une claque qu'elle n'est pas prête d'oublier, selon celle-ci.

 

Par ailleurs, le fils de Robert, qui a essayé aussi de calmer les ardeurs de son père, à lui aussi été jeté dehors car c'est une affaire qui ne le concerne pas. Après cela, Robert entre dans sa maison et sort avec un fusil de chasse et deux cartouches. Et comme les autres étaient toujours dans la cour, il arme le fusil et tire. 

 

Récidiviste, selon le fichier de la justice

 

Selon celui-ci, il a tiré en l'air pendant que Jeanne dit que l'arme à été pointée sur elle et que c'est par miracle qu'elle n'a pas été touchée.

C'est suite à tous ces actes que Robert a été entendu par les forces de l'ordre et déféré au parquet, puis incarcéré à la Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou ( MACO). 

 

Il se trouve que ce n'est pas la première fois que Robert est traduit en justice pour des faits similaires. Car en l'an 2019, il avait été condamné à une peine de 24 mois et une amende d'un million avec sursis pour Coups et blessures volontaires (CBV) à l'encontre de la même Jeanne. Et voilà qu'il rebelote, selon les propos du procureur, qui explique qu'il avait 5 ans pour ne pas se retrouver devant les tribunaux, car non seulement il risque de purger le sursis qui lui avait été accordé, mais pire, c'est avec une arme à feu qu'il récidive. Et comme l'on doit s'y attendre, le procureur a requis la révocation des 24 mois et 1 million FCFA de sursis et à requis ensuite la peine de 24 mois  et une amende de 2 millions FCFA fermes. Pour dire que c'est 04 ans de prison et 3 millions FCFA d'amende au total fermes que Robert doit subir.

Le délibéré est pour le 27 juin prochain. 

Image illustrative

Anna SIMPORE

Zoodomail.com

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

2 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications