Devant le tribunal

" je ne rien fait, ...non il m'a n..."

Soumis par Redaction le dim 23/06/2019 - 21:39
bju9

Le vendredi 21 juin 2019, Sawadogo.K et Bargo.O ont comparu devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de faits de viol et de vol aggravé sur la personne de Poda C. Leur troisième acolyte Balima.A, quant à lui, était accusé de recel.


P.C, la victime est une serveuse dans un maquis, un soir alors qu’elle a fini son travail et regagnait son domicile, elle est accostée par S.K et B.O, avec une machette, les deux contraignent P.C et la conduise chez S.K dans une maisonnette de 10 tôles pour la violer et la dépouiller de ses portables et la somme de 29 000 FCFA. Une somme appartenant à sa sœur selon les explications de la victime (Ph illustrative).
Devant le Tribunal, S.K n’a pas nié les faits. Cependant, dira-t-il, P.C avait pris son argent et ne voulait pas lui rembourser, raison pour laquelle, il a agi de la sorte en guise de compensation. B.O, quant à lui, a nié les faits à la barre. Faits qu’il avait pourtant reconnu devant le procureur. Il a fait savoir qu’il était sur les lieux mais, qu’il n’a pas eu de rapport sexuel avec la victime. Selon lui, il a demandé le consentement de mademoiselle P.C pour coucher avec elle, celle-ci a donné son accord mais finalement, il ne l’a pas touché. La victime à la barre, affirme le contraire. Des portables volés ont été écoulés auprès de B. A, le troisième larron, selon SK et BO. Celui-ci, accusé de recel, a tout simplement nié avoir acheté les téléphones portables que les deux acolytes lui ont présentés. Il faut également signaler que lors de la perquisition chez S.K, 9 portables, des pagnes, une machette, des couteaux et des effets appartenant à la sœur de la plaignante ont été retrouvés. Toute chose, qui constitue, selon le procureur, le vol aggravé.
Pour les faits de viol et de vol aggravé, le procureur a requis une peine d’emprisonnement ferme de 10 ans et une amende de 2 millions de FCFA contre les deux accusés. 24 mois et un millions d'amende assortis de sursis contre  B.A.
Les explications des deux accusés n’ont pas convaincu le Tribunal . il les a condamné à 5 ans de prison ferme plus deux ans avec sursis chacun et le remboursement des 29 000 FCFA de la sœur de la victime. B.A a été relaxé. Ils ont 15 jours pour faire appel.Il faut noter que la victime Poda C, n'a rien demandé comme dédommagement .

 

Claire Lebeouf
 

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

12 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications