Un apprenti charpentier commet un préjudice de plus de 04 millions de FCFA

Soumis par Redaction le Jeu 15/09/2022 - 07:32
tjujb

Le vendredi 09 septembre 2022, C. Adopé comparaissait pour des faits de vol. Il est apprenti charpentier de profession et a causé un préjudice d'un montant de plus de 04 millions FCFA à dame M. Cissé, qui réclame la réparation.

Dame Cissé et son époux sont en train de construire un bâtiment R+2. Ils sont presqu'à la finition. Ils ont besoin de charpentiers pour le reste. Ils font appel à Adopé, le prévenu, et son patron. Ils y travaillent pendant un bon bout de temps, puis le patron en question doit rentrer au Ghana pour une urgence.

Dans le local en construction, le chauffeur de dame Cissé y logeait, dans une dépendance. Connaissant Adopé, il lui permet de rester avec lui, étant donné que le travail n'était pas fini et que son patron reviendra bientôt. Soit dit en passant, celui-ci avait de la famille, mais a préféré loger sur le chantier.

Il se trouve qu'il avait préparé un coup, car au fur et à mesure qu'il dormait sur les lieux, il dérobait les fils électriques qui avaient été déjà installés pour les revendre ensuite. Cela à l'insu du chauffeur qui devait conduire sa patronne. Pour dire que c'est en l'absence de celui-ci que tout se passait.

Mais tout est découvert plus tard, et étant donné que c'était Adopé et le chauffeur seuls qui avaient accès à la maison, il dut avouer les faits. Il déclare qu'il a vendu les fils électriques à près de 400 000 FCFA. Cela à tempérament, parce qu'il n'a pas agi en une seule fois.

 

La plaignante explique qu'elle a appelé l'électricien pour évaluation des dégâts et cela monte à plus de 04 millions FCFA.

 

Outre cela, elle explique que lors de la procédure, la famille du prévenu lui a proféré des menaces sous condition en disant que si toutefois quelque chose arrivait à leur enfant, elle saura de quel bois, ils se chauffent. Elle réclame en tout cas le remboursement de son préjudice, et le procureur lui explique qu'elle a le droit de porter plainte et que, si toutefois elle juge les menaces sérieuses, elle peut encore porter plainte contre ceux qui l'ont proféré. Il a requis contre Adopé la peine de prison de 48 mois et une amende de 500 000 FCFA ferme. 

Adopé a été condamné par le Tribunal à la peine de 48 mois et 1 million ferme. 

Image illustrative

A.Z

Zoodomail.com

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

10 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications