Diplomatie-Coopération

Deux ans après l’amitié historique retrouvée, la Chine et le Burkina Faso font le bilan

io

Le jeudi 3 septembre 2020, S.E.M. Alpha BARRY, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération du Burkina Faso s’est entretenu en vidéoconférence avec S.E.M. ZHOU Liujun, Vice-président de l’Agence chinoise de Coopération Internationale pour le Développement (CIDCA) avec qui il a fait le bilan de la coopération entre la Chine et le Burkina Faso après deux ans de reprise des relations diplomatiques. C’était en présence de S.E.M. LI Jian, Ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso.

S.E.M. ZHOU Liujun, après avoir fait une brève présentation de la coopération bilatérale entre la Chine et le Burkina Faso, indiqué que la confiance mutuelle et le soutien réciproque entre les deux pays s’est accentuée durant ces deux années de coopération, surtout pendant les moments les plus durs de la pandémie de la Covid-19. Le vice-ministre a ainsi souhaité que la communication entre les deux pays soit permanente pour renforcer davantage l’amitié.

Le Ministre Alpha BARRY s’est dit satisfait quant à l’évolution des projets entre les deux pays dans tous les domaines dont l’agriculture, la formation professionnelle, l’octroi des bourses d’études, les infrastructures, l’éducation, la sécurité et la santé. Revenant plus spécifiquement sur la covid-19, le Ministre a indiqué que la Chine a été un principal soutien pour le Burkina Faso aussi bien en matériels qu’en infrastructures et partage d’expériences. Il a par ailleurs soutenu que le Burkina Faso a réalisé des progrès énormes grâce à la coopération et au soutien de la Chine.

Dans une interview accordée à la presse, l’Ambassadeur LI Jian a affirmé que les relations entre la Chine et le Burkina Faso ne cessent de grandir, de s’approfondir et de porter des fruits. Il a aussi confié que cette rencontre ministérielle, première du genre depuis le début de l’année 2020, a permis d’arriver à un consensus, celui de toujours poursuivre de façon approfondie les relations bilatérales et d’accentuer la coopération pour le bien-être du peuple burkinabè. Pour la Chine, le plus important, c’est d’avoir retrouvé cette amitié historique et qu’ensemble, chinois et burkinabè, travailleront pour un avenir radieux des deux peuples.

Service Communication

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

12 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications