Mise en œuvre de la Transition : la CEDEAO promet d’œuvrer à la réussite du processus

Soumis par Redaction le ven 20/05/2022 - 07:45
GTU

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a eu une séance de travail, ce jeudi 19 mai 2022, en début d’après-midi, avec une délégation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en mission d’évaluation au Burkina Faso. Cette mission était conduite par le ministre de la Sécurité nationale de la République du Ghana, Albert Kan-Dapaah, représentant la Présidente du Conseil des Ministres de la CEDEAO. A l’issue de l'évaluation, la CEDEAO a promis d’œuvrer à la réussite de la Transition burkinabè.

A la demande du Gouvernement, une mission d’évaluation de la situation sécuritaire, humanitaire et politique a été déployée par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), du 17 au 19 mai 2022 au Burkina Faso.

Pour ce faire, selon la ministre en charge des Affaires étrangères burkinabè, Olivia Ragnaghnewendé Rouamba, cette délégation a effectué des visites de terrain dans les localités de Kaya et de Barsalogho (région du Centre-Nord) où les experts de la CEDEAO ont pu toucher du doigt essentiellement les aspects militaro-sécuritaires et humanitaires, notamment les conditions de vie et d’hébergement des Personnes déplacées internes (PDI).

Du communiqué final qui a sanctionné cette évaluation, l’on retient que la CEDEAO a réaffirmé sa volonté d’œuvrer à la réussite du processus de transition politique au Burkina Faso.

La CEDEAO dit noter que la situation sécuritaire et humanitaire demeurent toujours difficiles au Burkina Faso.

Selon le communiqué final, cette mission d’évaluation constitue une étape importante dans la poursuite des consultations entre le Burkina Faso et la CEDEAO et dans l’accompagnement du processus de transition au Burkina Faso.

La mission de la CEDEAO a aussi adressé « ses sincères remerciements » aux plus hautes autorités du Burkina Faso pour « l’accueil chaleureux » qui lui a été réservée et pour les facilités mises en place pour permettre le bon déroulement de ses activités.

Par ailleurs, la ministre Olivia Rouamba a exprimé la « profonde gratitude » du Président du Faso, Paul Henri Sandaogo Damiba à la CEDEAO, pour accompagner les efforts des autorités à renforcer la paix et la stabilité au Burkina Faso.

Pour le Président de la Commission de la CEDEAO, Jean Claude Kassi Brou, cette mission d’évaluation a été très utile, dans la mesure où elle a pu constater de visu la situation.

« Le constat fait sur le terrain est que la situation sécuritaire et humanitaire restent difficiles. Il faut évidemment prendre la mesure de cette situation », a-t-il soutenu. Le rapport de l'évaluation sera soumis à la conférence des Chefs d'Etat pour suite à donner, ont indiqué les deux parties.

En rappel, cette mission d’évaluation, sollicitée par notre pays, fait suite au Sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu le 25 mars 2022, consacré à la situation au Mali, en Guinée et au Burkina Faso, et où les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation avaient marqué leur préoccupation sur la durée de la période de la transition politique au Burkina Faso, fixée à 36 mois et où ils ont également demandé la finalisation d’un chronogramme acceptable de la transition, au plus tard le 25 avril 2022.

DCRP/Primature

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications