Protection des droits des enfants : les responsables des collectivités territoriales du centre-nord à l’école du secrétariat permanent du conseil national pour l’enfance

Soumis par Redaction le ven 21/01/2022 - 06:21
wjfhdjv

La ville de Kaya, dans le  centre-nord du Burkina Faso, a abrité le jeudi 20 janvier 2022,  une rencontre d’échanges entre le Secrétariat permanent du conseil national pour l’enfance et les responsables des collectivités territoriales sur la question de la  Budgétisation sensible au genre et aux droits de l’enfant (BSGDE). Initiée par le Secrétariat permanent du conseil national pour l’enfance, la rencontre a été placée sous la  présidence du gouverneur de la région du Centre-Nord, Casimir B Segueda, représentant par ailleurs, le ministre du genre, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire.

 

Sensibiliser les collectivités territoriales sur leurs rôles et leurs  responsabilités dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale de Protection de l’enfant (SNPE) pour la prise en compte effective de la BSGDE dans les Plans communaux et régionaux de développement : C’est l’objectif poursuivi par le Secrétariat permanent du conseil national pour l’enfance à travers cette séance d’échanges.

tryf

Selon  le secrétaire permanent du conseil national pour l’enfance, Sylvain Relwendé Zoungrana, pour parvenir à une  lutte efficace contre les violences faites aux enfants, l’implication de l’ensemble des acteurs et principalement des collectivités territoriales s’avère nécessaire. A l’en croire,  le gouvernement burkinabè a adopté depuis 2019, une stratégie nationale de protection de l’enfant (SNPE), accompagnée d’un Plan d’actions triennal (PAT), pour favoriser une meilleure organisation des actions de protection et de développement de l’enfant. Ce cadre d’échanges vise donc à dégager des lignes budgétaires sensibles au genre et aux droits de l’enfant. « L’objectif c’est de renforcer davantage la planification, à travers la multiplication des centres de santé pour la prise en charge des enfants, et également permettre de mettre fin aux écoles sous paillotes et augmenter le nombre des centres de jeu pour les enfants », a-t-il souligné tout en transmettant ses remerciements aux  présidents des collectivités pour leur engagement dans la promotion des droits de l’enfants.

 

hkjb

Le rapport mensuel du secrétariat permanent du conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) sur la crise humanitaire fait état de 1 501 777 personnes déplacées internes, à la date du 30 novembre 2021 dont 61,48% sont des enfants, selon les dires du Gouverneur de la région du Centre-Nord, Casimir B Segueda. Il est donc du devoir de tous, a-t-il indiqué, « de développer des mécanismes structurels, afin de prendre soin de cette  partie de la population en général et celle en situation d’urgence en particulier, pour construire l’avenir de notre pays ». Ce faisant, le gouverneur  a appelé l’ensemble des acteurs  à une participation effective à ce cadre d’échanges afin selon lui, que les orientations qui seront données à travers les communications puissent aboutir à la prise en compte des questions des droits des enfants dans les différentes planifications de développement.   

itgj

Pour sa part, le directeur régional du genre, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Centre-Nord, Yacouba Ouédraogo a salué la démarche du Secrétariat Permanent du Conseil National pour l’enfance. « Ce cadre va nous permettre d’examiner la situation afin de trouver des mesures palliatives », a-t-il expliqué .

 

jgjbm

Présent à cette rencontre, le   maire de la commune de Guibaré dans le Bam, Karim Sawadogo a lui aussi salué l’initiative. Il a promis de s’engager dans la lutte contre les violences faites aux enfants et à travailler pour l’épanouissement de ces enfants et la protection de  leurs droits.    

Kaya, Issaka Sawadogo

Zoodomail.com

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

10 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications