Bobo- Dioulasso : rentrée fiscale de la DGI au compte de l’année 2020

XDER

Bobo- Dioulasso a abrité le vendredi 17 janvier 2020 une conférence de presse sous l’égide de la Direction Générale des Impôts (DGI) marquant ainsi sa rentrée fiscale de l’année 2020. Cette rentrée fiscale, 5ème du genre est placée sous le thème : « amélioration de la qualité du service au contribuable pour une mobilisation optimale des recettes fiscales intérieures ».

La DGI, selon son directeur général, Moumouni Lougué se doit de relever plusieurs défis pour cette année 2020. En effet dit-il, ladite structure devra s’atteler à mettre en œuvre les mesures nouvelles de la loi de finances et surtout, recouvrer 966,87 milliards de FCFA soit 51% des prévisions de ressources propres du budget de l’Etat exercice 2020. Comparativement à 2019, fait-il remarquer, ce sont 97,37 milliards de FCFA de plus qui doivent être collecté.

Dans l’atteinte de cet objectif, d’après Moumouni Lougué, une des clés réside dans l’ajustement des méthodes de travail, qui du reste devrait contribuer à l’amélioration de la qualité du service au contribuable. Pour l’amélioration de ce service, dit-il, les actions seront centrées prioritairement sur trois (03) axes majeurs. Le premier axe, la poursuite de la digitalisation à travers entre autres la généralisation de l’utilisation de la plateforme de télé procédures eSINTAX à tous les contribuables des régimes du réel d’imposition ; et la mise en production du module eLiasse, permettant aux contribuables de télédéclarer leurs liasses fiscales à partir de la plateforme eSINTAX.

Le second axe concerne la réduction des délais de délivrances des titres de jouissance, notamment par la dynamisation du comité de supervision et de suivi des activités des guichets uniques du foncier. L’axe trois, est quant à lui le renforcement de la communication sur les textes fiscaux et les procédures fiscales, à travers en priori l’organisation d’une tournée nationale de communication sur les mesures fiscales nouvelles de la loi de finances 2020.

Moumouni Lougué n’a pas en outre manqué de revenir sur les performances de la DGI durant l’année 2019, année assez éprouvante selon lui, pour les finances publiques, les contribuables et le personnel de la DGI. Pour cause, la crise sociale à l’échelle du ministère de l’économie, des finances et du développement, n’a pas rendu facile la mobilisation des recettes fiscales. Malgré tout, se réjouie-t-il, la DGI a recouvré au titre du budget de l’Etat, 844 milliards de FCFA sur une prévision de 869 milliards de FCFA. Soit un taux de réalisation de de 97, 19%. Une hausse de 121 milliards de FCFA par rapport à 2018.

Léon. DIARRA

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

6 + 11 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.