Economie-Développement

Production du coton: le Burkina-Faso et le Bénin en course pour la performance

Soumis par Redaction le lun 26/04/2021 - 16:13
 jjk

C’est la course contre la montre pour être leader en matière de production de l’or blanc en Afrique entre le Burkina-Faso et Bénin. Les deux pays ont annoncé leur intention d’être en tête dans la production ce produit d’exportation.


Le Burkina-Faso a produit 472 000 tonnes de coton pour la campagne agricole 2020/2021. L’annonce a été faite le jeudi 22 avril 2021 par le gouvernement en marge du Conseil des ministres. Cette production est en hausse de 2 % par rapport au résultat de la précédente campagne (464 000 tonnes) et constitue la deuxième année consécutive de croissance du volume. Cependant, la production atteinte reste inférieure à l’objectif fixé en début de campagne (550 000 tonnes). Par ailleurs, il s’agit de la troisième année consécutive où le pays n’arrive pas à atteindre la barre des 500 000 tonnes de l’or blanc. Il faut noter que pour la saison 2021/2022, l’exécutif du Burkina-Faso demeure optimiste concernant les perspectives de production avec un volume prévu pour atteindre 627 500 tonnes grâce à environ 663 000 hectares emblavés. Un tel volume s’il était réalisé, signerait la seconde meilleure production du pays dans l’intervalle de 5 saisons. Le Burkina enregistre des performances dans la production du coton depuis deux ans. Si le Burkina Faso a réalisé ces performances et a dévoilé ses ambitions pour 2021-2022, le Bénin pour sa part a produit 728.000 tonnes de coton pour la campagne cotonnière 2020-2021 contre une production évaluée à 714.714 tonnes la campagne précédente, a annoncé le ministre Béninois de l’Agriculture, de l’Elevage et la Pêche, Gaston Dossouhoui, au cours d’un point de presse. Avec ce score, le Bénin demeure le premier producteur en Afrique. Il faut dire que le Bénin envisage de passer la barre des 800.000 tonnes de production pour la campagne 2021-2022. Les deux pays sont donc en concurrence pour la production du coton. Pour rappel, le Burkina Faso est actuellement le troisième producteur africain de coton après le Bénin et la Côte d’Ivoire et la culture de la fibre occupe près de 350 000 exploitants. Le pays des hommes intègres a perdu sa place en 2018/2019 avec l’effondrement de sa récolte à 436 000 tonnes contre près de 613 000 tonnes un an plus tôt.

Abdul Wahab ADO, l'économiste

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

2 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications