Éducation

Formation professionnelle : le centre de formation en couture de la Société saint Vincent de Paul célèbre 100% d’admises au CQP

Soumis par Redaction le dim 30/06/2019 - 15:02
cvfuu

Le centre de formation professionnelle en couture de la Société Saint Vincent de Paul  a célébré la sortie de la première promotion de ses élèves le samedi 29 juin 2019 à Ouagadougou.  

«  Témoignage au Christ par l’amour fraternel des pauvres et des plus démunis », tel est le créneau de l’Association Saint Vincent de Paul. C’est dans le sens de l’entraide et de la charité, explique le représentant du Président, Marcel Tondé, que l’association a initié, il y a de cela 03 ans ce centre de formation professionnelle en couture dans le pays des hommes intègres.

Le centre forme des jeunes filles et femmes en couture et en tissage. le samedi 29 juin 2019 a marqué la cérémonie de fin  de formation de 3 ans dans l’apprentissage d’un métier. Il a s’agit de la 1ère sortie de promotion de 9 apprenantes. Toutes, elles ont fait un 100% au Certificat de Qualification Professionnelle, Diplôme d’Etat.  Une cérémonie marquée par une action de grâce au Seigneur, par des discours, des prestations des apprenantes, des défilés, des remises des attestations et des cadeaux aux différentes apprenantes.

de

" Ici au centre, il n’est pas question de religion"

Pour Marcel Tondé, la formation professionnelle occupe une place importante dans le développement d’un pays. « Ici au centre, il n’est pas question de religion. Le centre est ouvert à toutes les confessions religieuses, à toutes jeunes filles désireuses d’apprendre un métier. Il ne s’agit pas non plus d’une quelconque conversion de qui que ce soit. L’amour et la charité envers le prochain est notre créneau et transcende toutes les différences  », dit-il et d’espérer que ces  élèves qui sortent puissent renforcer les capacités du Burkina Faso dans ces différents volets.

Il a également indiqué que la scolarité annuelle dans le centre est fixée à 15 000 Fr CFA. Vraiment du social. Actuellement au centre, il y a 18 apprenantes.

A l’en croire, à  la suite de la formation, les jeunes sont amplement aptes à embrasser la vie professionnelle.  

Le souhait du centre, a expliqué Marcel Tondé, c’était de pouvoir à la suite de la formation, appuyer les apprenantes pour leur installation. « Pour l’instant, par faute de moyen, nous n’arrivons pas à couvrir le besoin des jeunes filles pour qu’elles puissent s’installer», va-t-il déplorer.

 

 

Hermann Guingané

Commentaires

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications