Éducation

Ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Alkassoum Maïga : " la couverture du territoire national d’établissement d’enseignement supérieur, satisfaisante "

maigy7

Le jeudi 3 octobre 2019, le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Alkassoum Maïga était face à la presse, à l’occasion du traditionnel point de presse du gouvernement. Il s’est agi pour lui de faire le bilan des examens de fin d’année et dévoiler les différentes orientations que son département a adopté dans le cadre de la mise en œuvre de la politique des enseignement secondaire et supérieur.

Pour la session 2019, 110 513 candidats étaient à la recherche du Baccalauréat, au final, 107 170 candidats se sont présentés. S’agissant des taux de réussite, le Sud-ouest s’en sort avec la palme d’or en enregistrant 41,96% de succès, le Centre-nord, naturellement pour des raisons que nous connaissons est à la traine avec 28,71% de taux de succès. Pour ce qui est de la session spéciale organisée pour les personnes affectées par la crise sécuritaire, 8 candidats ont pris part avec  à 0% d'admission.

En ce qui concerne la couverture du territoire national d’établissement d’enseignement supérieur, Alkassoum Maïga a indiqué, les universités de Ouahigouya, de Dédougou, de Fada, de Kaya et de Gaoua sont fonctionnelles et très bientôt, Tenkodogo, Dori et Manga vont accueillir leurs universités publiques.

Pour ce qui est de la qualité de l’enseignement dans les instituts et universités privés, le ministre a laissé entendre qu’au cours de 2018, l’évaluation de 114 instituts ont montré que 9 étaient de mauvaises qualités. A cet effet, des injonctions pour leur redressement ont été faites. Aussi, le ministre a ajouté d’un institut a reçu une injonction de fermeture pour sa mauvaise qualité. De plus, dans le souci de désengorger les universités publiques, 2 000 places ont été ouvertes en 2018 pour accueillir des étudiants du public dans 15 universités privées. Ainsi, 981 étudiants ont été inscrits dans le privées ce cela jusqu’en année de licence et cela pour un montant de 650 millions de FCFA. Pour 2019, 6 000 places seront ouvertes.

Selon le ministre Maïga, l’université Ouaga II située à Gonsin est prête pour accueillir 10 000 étudiants cette année. Cependant, faute d’utilisation des amphithéâtres, certains se sont quelque peu dégradé mais des travaux de réfections sont en cours afin de faire en sorte que le site puisse recevoir ses premiers étudiants. D’ores et déjà, 2 000 lits sont disponibles à la cité universitaire de Gonsin.

Revenant sur les questions d’actualités, le ministre de la communication, Rémis Dandjinou a fait savoir, à propos de l’installation d’une base française à Djibo, information relayée sur les réseaux sociaux, qu’il n’en est rien. Selon lui, il n’y a pas de base française à Djibo, il a tenu à préciser que la force Barkhane a été seulement sollicitée deux fois pour intervenir dans cette zone.

Naba BELEM

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

5 + 13 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications