Élections

Elections de 2020 : l’enrôlement biométrique prévu pour débuter d’ici fin 2019

k97

Dans le cadre de la mise en œuvre du processus électoral de 2020 et 2021 au Burkina Faso, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry et son équipe a eu une rencontre d’échanges le lundi 9 septembre 2019 avec la classe politique.


Informer la classe politique sur le processus électoral de 2020 et 2021 et recueillir leurs suggestions et propositions. Tel a été l’objectif de la rencontre d’échanges que le président de la CENI, Newton Ahmed Barry et son équipe a eu avec les représentants des différentes formations politiques. Selon le président de la CENI, les prochaines échéances électorales auront pour particularité la prise en compte des Burkinabè de l’extérieur et les déplacés internes. Ainsi, a-t-il saisi l’occasion pour présenter le programme des activités pour la mise à jour du fichier électoral.


Pour 2020, le Burkina Faso va compter plus de 10 millions d’électeurs selon les chiffres de l’institut nationale de la statistique et de la démographie (INSD). Pour l’heure, 5,5 millions d’électeurs sont déjà inscrits et 4,5 millions d’autres doivent être enrôlés. Pour ce faire, le pays a été divisé en trois zones d’enrôlement et 13 252 points d’enrôlement seront mis en place. A en croire Newton Ahmed Barry, la durée de l’enrôlement sera de 14 jours. Cependant, au regard du potentiel important d’électeurs dans les provinces du Kadiogo et des Hauts-Bassins, cette durée sera prolongée exceptionnellement à 21 jours.


Pour ce qui est des Burkinabè de l’extérieur, la CENI envisage enrôler 2, 5 millions d’électeurs. 800 emplacements sont prévus à cet effet et l’opération d’enrôlement s’étendra sur 30 jours. Le président de la CENI s’est dit confiant quant au bon déroulement des opérations et l’armada sera déployée d’ici la fin de l’année pour l’enrôlement. « Tous les burkinabè en âge de voter seront enrôlés partout où, ils seront », foi de Newton Ahmed Barry qui a donné rendez-vous à la classe politique en juillet 2020 pour présenter les résultats du travail qui aura été abattu.


Il n’a pas manqué de relever les conditions qu’il faut réunir pour se faire enrôler. Pour lui, il faut être de nationalité burkinabè, avoir 18 ans révolus, disposer d’une carte nationale d’identité burkinabè ou d’un passeport ordinaire burkinabè, résider ou avoir des intérêts dans la circonscription dans laquelle on veut s’enrôler et jouir de ses droits civiques.
 

Naba BELEM

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

7 + 12 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications