Insolite

La solution pour garder les étudiants loin de leurs téléphones

kuk

Un Belge sur trois se dit “addict” à son téléphone et ce ratio passe à presque une personne sur deux pour les moins de 40 ans. C’est ce qui est ressorti d’une étude, menée par l’agence d’étude de marché Profacts en mai 2018, sur un échantillon représentatif de 1003 belges. Alors que nous sommes de plus en plus connectés, l’utilisation quasi permanente des téléphones à l’école pose de nombreux problèmes. La pochette magnétique Yondr pourrait offrir une solution.

Troubles du sommeil, douleurs dans la nuque, déficits d’attention, fatigue oculaire, surstimulation, ... La dépendance au téléphone compte bien des effets néfastes. À ceux-ci s’ajoute la nomophobie, de “no mobile phobia”, qui décrit la peur de passer du temps sans son téléphone et qui incite à se jeter dessus dès le moindre moment de pause.

Ces problématiques se sont également installées dans le cadre scolaire, où les enseignants ne savent plus où donner de la tête. Envoyer des messages pendant les cours, jeter un coup d’oeil sur Internet pendant l’examen, être scotché aux réseaux sociaux pendant les pauses, ... C’est clair, le contact n’y est plus! Certaines écoles ont donc décidé de passer aux méthodes fortes. Régulation, interdiction, confiscation: enseignants et éducateurs se sont transformés en gendarmes.

Pourtant, une petite nouveauté technologique permet de verrouiller les téléphones tout en gardant leurs possesseurs responsables. Yondr est une pochette à fermeture magnétique inventée aux États-Unis en 2014. Son objectif? Créer des espaces physiques et temporels sans téléphones pour les artistes, les enseignants, les organisations et les individus.

Le principe est simple. Le téléphone se glisse dans la pochette Yondr qui est ensuite verrouillée de manière magnétique. Pour le déverrouiller, il faut accéder à une borne magnétique installée à un endroit précis dans le bâtiment. Les étudiants ferment donc leurs téléphones en arrivant le matin et les déverrouillent à la sortie des cours.

Une invention qui a le mérite d’accroître l’attention portée au cours et de libérer les professeurs afin qu’ils se consacrent entièrement à leur métier: la transmission du savoir. Une initiative qui pourrait également avoir un pouvoir de sensibilisation qui apprendrait aux jeunes à se déconnecter de temps en temps.

 

Morgan G

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

1 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications