Justice

Traitement des enfants impliqués dans le terrorisme : les ministres en charge de la Justice et de la Famille examinent un projet de protocole

p^k

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Bessolé René Bagoro et la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, Mme Marie Hélène Laurence Marchal ont échangé ce jeudi 7 mai 2020, sur le traitement des enfants impliqués dans des actes de terrorisme. Ont pris part à la rencontre qui s’est déroulée à l’Immeuble du Faso, des responsables techniques des deux ministères, notamment le directeur général de l'Administration pénitentiaire, Eloi Guigma, le directeur général de la justice pénale et du sceau, Amadou Kantagba et le Secrétaire général du ministère de la Justice, Théophile Sawadogo. Ils ont passé au peigne fin, le projet protocole de traitement des mineurs impliqués dans le terrorisme.

En décembre 2019, a rappelé le directeur de la justice juvénile, Mathieu Lompo, un atelier a été organisé en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). L’objectif était d’analyser et de comprendre situation actuelle du traitement de ces enfants dans le système judiciaire et proposer des mesures plus adaptés. « Un plan d’action a été défini et le premier élément consistait à l’élaboration d’un protocole d’accord entre l’Etat burkinabè et le système des Nations unies. Les directions techniques des deux ministères ont produit un projet de protocole d’accord », a souligné le magistrat Lompo.

Après examen du projet, les deux ministres ont donné des instructions pour un document plus en phase avec le régime juridique actuel au Burkina Faso sur les mineurs en conflit avec la loi. Des propositions ont été émises pour un meilleur traitement de ces mineurs en ne perdant pas de vue l’aspect réinsertion.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications