Le Café

Djibo : le palais de justice fonctionne à...

Soumis par Redaction le mar 26/02/2019 - 06:19
pall

C’est l’autre visage de la dégradation de la situation sécuritaire au Burkina Faso. La justice prend aussi un coup à côté des fermetures des établissements scolaires à travers le pays. Le palais de justice de Djibo, chef-lieu de la province du Soum en proie singulièrement au terrorisme est « fermé définitivement » depuis octobre 2018. Les acteurs de l’appareil judiciaire se sont donc repliés à Ouagadougou. Du fait de la demande les magistrats de cette juridiction travaillent à Ouagadougou où des locaux leur ont été trouvés par le ministère de la Justice. L’obligation de continuer à travailler est marquée par l’embauche d’un natif de Djibo à un poste à l’international. Ce travail lui était conditionné par la délivrance d’un casier judiciaire. Selon la loi burkinabè, le casier judiciaire est délivré dans sa ville natale qui abrite une juridiction.

Dès novembre 2018, les juges délivrent donc des actes tels que le casier judiciaire, le certificat de nationalité à ceux qui font la demande. Les candidats aux concours de la fonction publique font également partie de ces justiciables du Soum. Depuis que le Tribunal de grande instance de Djibo s’est retrouvé délocalisé dans la capitale burkinabè, pas moins de 1000 casiers judiciaires ont été délivrés selon une source bien au parfum du dossier.

Cette fermeture « définitive » du palais de justice de Djibo est consécutive à l’attaque de la brigade de gendarmerie situé au centre-ville de Djibo, chef-lieu de la province du Soum, le 18 octobre 2018 par des individus armés. Pendant deux heures, les terroristes étaient les maitres de la ville et ont pilonné la gendarmerie avec à la clé, la libération des détenus avant de prendre la fuite. Le palais de justice de cette ville située à 209 kilomètres au nord de Ouagadougou avait déjà connu une cessation d’activités. Face à la situation sécuritaire critique, le personnel de cette juridiction avait quitté en avril 2018 les lieux du fait d’une absence d’un dispositif sécuritaire idoine. Vivement que la paix revienne dans la localité.

Zoodyinga

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

4 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications