Le Café

Le Café /Affaire Thomas Sankara : à travers le monde, des voix s'élèvent sans cesse et réclament justice.

Soumis par Redaction le Jeu 18/03/2021 - 21:45
ml.,

Le 15 octobre prochain, soit dans exactement 7 mois, cela va faire 34 ans que Thomas Isidore Noël Sankara, connu sous sous l'appellation de capitaine Thomas Sankara, né le 21 décembre 1949 à Yako en Haute Volta ( devenue Burkina Faso à son initiative) a été assassiné avec 12  de ses compagnons à Ouagadougou. 34 ans écoulés jusqu'à ce jour, sans que la lumière ne soit faite sur les circonstances exactes de ces crimes odieux et surtout sur ceux qui en sont les auteurs. Face à ce blocage qui ne peut plus être qualifié de ''lenteur judiciaire'', des citoyens Burkinabè et d'autres horizons regroupés au sein du Réseau international justice pour Sankara, pour l'Afrique, ont élevé la voix le 15 mars dernier: <<Nous demandons aux élus de la République et à la population française, de se faire entendre, afin que la France tienne ses promesses>>, tonnent-ils dans un communiqué rendu public le 15 mars 2021.  Pour tous ces co-signataires du communiqué qui sont basés à Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Paris, Berlin, Barcelone, Dakar, Ottawa, Turin, Bamako, L'as Palmas de Gran Canaris, Ajaccio, Montpellier, Nîmes, le Président français Emmanuel Macron, à son arrivée au Burkina Faso le 28 novembre 2017, avait fait la promesse de la levée du secret défense sur les documents relatifs à l'assassinat de Thomas Sankara. Il a même dit haut et fort ce jour là, << j'ai pris la décision que tous les documents produits par des administrations françaises pendant le régime de Sankara et après son assassinat, couvert par le secret défense nationale soient déclassifiés pour être consultés en réponse aux demandes de la justice Burkinabè>>. Tous s'offusquent donc que cette promesse ne soit pas tenue jusque là. C'est pour signifier aussi en clair que la justice Burkinabè n'a pas accès aux documents se rapportant à l'assassinat de l'ex chef de l'État Burkinabè. Seulement l'État français peut donc autoriser que ces importants documents soient mis à la disposition de la justice du pays des hommes intègres. Cet appel va-t-il être entendu par l'Elysée. Au nom de la vérité, c'est le souhait le plus ardent de chacun. 

 

Bonne dégustation !!!

Zoodyinga

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

3 + 14 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications