Le Café : François Compaoré arrive-t-il ? Les conditions

,mjhc

François Compaoré, frère cadet de l'ex-Président du Faso, Blaise Compaoré sera-t-il extrader dans les prochains jours vers le Burkina Faso ? Peut-être que oui. Peut-être que non.

 Le jeudi 5 mars 2020, le ministère de la justice burkinabè, a informé le public de la signature par le Premier ministre français du décret d'extradition vers le Burkina Faso. Mais en réalité, autrefois, alors que la justice française avait donné son accord pour son extradition, le gouvernement français lui, tardait à signer ce décret d'extradition effective. Au point où le 13 décembre 2019, date du 21ème anniversaire de l'assassinat du journaliste Nobert Zongo dont il (François Compaoré) est le suspect numéro un de la mort, il n'était pas présent au Burkina, pour répondre devant la justice. Pourtant le peuple Burkinabè à travers des associations de la société civile le réclamait. Après donc la signature du décret par le gouvernement français, une autre difficulté pourrait se présenter et les voici .

Le décret est signé par le Premier ministre français. Il stipule ce qui suit:

"L'extradition de Paul François Compaoré, né le 11 janvier 1954, à Ouagadougou (ancienne République de la Haute volta), de nationalité burkinabè et ivoirienne est accordée aux autorités burkinabè, sous réserve du respect des conditions suivantes :

1. Monsieur Paul François Compaoré, s’il devait être condamné par les juridictions burkinabè à une peine d’emprisonnement à vie, pourra former demande d’aménagement de peine selon les modalités prévues par la loi burkinabè en la matière.

2. Monsieur Paul François Compaoré sera en cas d’incarcération, détenu dans le quartier d’amendement de la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Burkina Faso) ou dans tout autre établissement pénitentiaire présentant des conditions au moins favorables.

3. Monsieur Paul François Compaoré aura accès à un service médical adapté tout au long de sa détention.

4. Monsieur Paul François Compaoré pourra rencontrer son avocat et/ou toute personne en charge d’assurer sa défense et s’entretenir de manière confidentielle avec eux, à chaque fois que l’intéressé, ou ses conseils, en formuleront la demande.

5. Monsieur Paul François Compaoré, pourra exercer librement et sans restriction son culte.

6. Monsieur Paul François Compaoré sera jugé publiquement, contradictoirement et dans un délai raisonnable par un tribunal indépendant et impartial établi par la loi, en bénéficiant du temps et des moyens de préparer sa défense à l’aide du conseil de son choix, ou si nécessaire, d’un conseil fourni gratuitement."

Les avocats de François Compaoré sont autorisés à faire appel  de cette décision d'extradition. Alors ce n'est pas de si tôt que la lumière sera faite sur l'assassinat de Nobert Zongo le 13 décembre 1998. Dans tous les cas l'avenir nous situera.

Bonne dégustation !!! 

Zoodyinga

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

3 + 17 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.