Le Café

Le Café / Idriss Déby Itno : une mort qui fait couler beaucoup d'encre et de salive

Soumis par Redaction le ven 23/04/2021 - 06:42
frsd

S'il y a une mort d'un chef d'État qui suscite beaucoup de commentaires et fait couler beaucoup d'encre et de salive cette dernière décennie, c'est bien celle de l'ex-président de la République du Tchad, Idriss Déby Itno, survenue le mardi 20 avril dernier à Ndjamena capitale Tchadienne. Selon le communiqué officiel lu à la télévision nationale du Tchad par les membres du Conseil militaire de transition (Cmt), celui qu'ils ont surnommé ''le Maréchal du Tchad'' en 2020, à la suite d'une offensive victorieuse menée contre le groupe Bolo Haram, a ''succombé à des blessures reçues au combat dans la région de Kanem face aux rebelles du Fact''. Le Cmt composé de 15 généraux de l'armée dont le président désigné est Mahamat Idriss Déby, fils du président défunt, a aussitôt pris les commandes du pouvoir d'État et dissout d'importantes institutions du pays comme le gouvernement et l'Assemblée nationale. Et s'est donné 18 mois pour conduire la transmission. Mais dès que cette déclaration du Cmt est faite que les réseaux sociaux se sont enflammés. Certaines personnes rappellent que la constitution du pays prévoit qu'<<en cas d'empêchement définitif du Président, ses attributions sont provisoirement exercées par le président de l'Assemblée nationale>>. De là, ces personnes concluent facilement par dire qu'il s'agit d''un coup d'État de Mahamat Idriss Déby''. Certaines autres personnes qui pensent être plus introduites annoncent que <<Idriss Déby Itno à été exécuté par sa propre garde sur ordre de la CIA>>.  Quant à la rébellion du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (Fact), rébellion qu'Idriss Déby Itno était allé combattre, elle a juste livré des noms de 15 officiers généraux et officiers supérieurs au pouvoir qui ont été tués ou ont été faits prisonniers. Lorsque le haut commandement des forces de la résistance nationale issu de cette même rébellion du Fact, appelle ''les frères, les sœurs, les maris, les pères, les mères... victimes de la dictature des trois dernières décennies, à faire de l'espoir un code de conduite...>> Au total, 72 h encore après la mort de l'ex-chef de l'État Tchadien, les causes et les circonstances réelles de sa mort sont tirées à hue et à dia. Rappelons qu'Idriss Déby Itno est né le 18 juin 1952 à Berdola au Tchad (68 ans). Il est arrivé au pouvoir en chassant Hissent Habré de la tête du pays le 4 décembre 1990. De cette date à sa mort le mardi dernier 20 avril 2021, il a passé 30 ans 4 mois et 16 jours à la tête du Tchad. Il a succédé à Robert Mugabe à la présidence de l'Union africaine (Ua) du 30 janvier 2016 au 30 janvier 2017 (1an). Il était le président de son parti politique le Mouvement patriotique du salut (Mps) de mars 1990 à sa mort. Il était marié à 4 épouses et était père de plusieurs enfants dont le général Mahamat Idriss Déby (37 ans), devenu depuis le 20 avril dernier le nouvel homme fort du Tchad. Souhaitons tout simplement, dans la question de ce décès du Président Tchadien, que les rumeurs et les interprétations diverses ne l'emportent pas sur la vérité qui mérite d'être connue.

 

Bonne dégustation !!!

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

8 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications