Le Café : le Pari réussi d'Eddie

Soumis par Redaction le dim 04/07/2021 - 23:45
]-=[o;

C'est un pari réussi pour l'opposition qui comme l'avait annoncé le CFOP une semaine avant, a bel et bien honoré sa marche meeting les 03 et 04 juillet 2021. Si la marche a eu grise mine dans l'intérieur du pays, cela  n'a pas été le cas à Ouagadougou. En effet, c'est avec beaucoup d'enthousiasme que des populations  sont sorties dans la matinée du 03 juillet à la mythique place de la nation d'où est parti le cortège pour exprimer leur ras le bol. Ils étaient des milliers de personnes à sortir  pour crier  haro    contre la gestion calamiteuse de la crise sécuritaire par le pouvoir MPP et alliés. En nombre de milliers,  ils sont sortis et comme un seul homme,  ont battu le pavé défiant la canicule du moment. De la place de la nation, au rond point des nations unies en passant par le rond point des cinéastes, un seul coup de gong a suffit pour rassembler ces hommes et femmes révoltés par la tournure des récents évènements et l’approche gouvernemental de sa gestion. Ils sont sortis, mais pas que pour exprimer leur mécontentement de la gestion de la crise sécuritaire. Parce qu'également  figuraient au  titre de revendications, la corruption, l'impunité et la mauvaise gouvernance. Ci fait que ce qui était censé être au départ une marche silencieuse a finalement été transformée en une marche de revendications. Entre des "On en a marre", " Si le président du Faso sait qu'il ne peut pas gérer le pouvoir, qu'il laisse la place à des personnes plus compétentes" et des  " le pays agonise, il faut que le gouvernement prenne conscience sinon ça sera trop tard" en passant par des “Non à la corruption et à la gabegie ”  la frénésie du claquements des quelques milliers de talons sur le bitume aura  témoigné de la gravité de la situation. En première ligne de revendications,   l'insécurité liée au terrorisme, est le sujet qui exacerbe le plus et  des marcheurs ont vite fait de penser qu'il faut faire appel au général Diendéré incarcéré à la MACA. Son nom s'est invité dans la marche scandé par des manifestants du début jusqu'à la fin.

C'est donc un pari réussi pour Eddie Comboïgo et alliés du CFOP en première ligne de la marche  qui aura finalement réussi  la mobilisation des masses  à un moment où le parti au pouvoir appelait la  population à ne pas sortir. Chose des plus regrettable quant on sait tous les qualificatifs qui ont été attribués à cette marche. Cette  attitude laisse percevoir la mauvaise lecture de la situation par le pouvoir MPP surtout quand des termes de " tentative de coups d'État ou de putch” ont été évoqués.

L'essentiel que l'on devrait retenir aux lendemains de ces manifs est que des populations se sont exprimées. Elles sont sorties en liesse pour exprimer leur mécontentement et cela est déjà un point dans un état de droit. Leurs opinions devraient donc être prises en compte.  Car quoique l'on puisse dire, l'opposition est dans son rôle, celui de la contestation et de la proposition de solution. En tous les cas le pouvoir gagnerait à lui éviter un bras de fer  surtout dans  ce  contexte d'insécurité et de crise sociale où toutes les voix devraient s’harmoniser pour entonner un seul hymne, celui de la patrie.

Bonne dégustation !!!

Zoodyinga

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

10 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications