Le Café

Le Café : Ouattara dissout son gouvernement et dresse les critères de sélection de ses prochains ministres.

Soumis par Redaction le Jeu 25/03/2021 - 08:11
cfgr

Le mercredi 24 mars 2021, le Président ivoirien,  Alassane Ouattara, à procédé à la dissolution de son équipe gouvernementale, au cours d'un conseil des ministres tenu dans l'après midi au palais de la présidence de la République. Si la dissolution de cette équipe de ministres et de secrétaires d'Etat composée d'une cinquantaine de personnes ne surprend outre mesure, ce qui retient par contre les attentions, c'est le contenu de son discours qui s'apparente à une élaboration de critères de sélection des membres de son prochain gouvernement. Du coup, tous les hommes et toutes les femmes qui siègent au conseil des ministres sont pour beaucoup d'entre eux inquiets, mais surtout situés sur leurs sorts, si ce n'est à 100% au moins à 90%. Voici de larges extraits du discours d'Alassane Ouattara : << La rentrée solennelle de l'Assemblée nationale est fixée au 1er avril et pour le sénat, en raison du jour de Pâques ce sera le 13 avril. Le 2 avril, nous avons la cérémonie d'investiture du Président du Niger, le Président Bazoum. J'ai informé le Président Issouffou que compte tenu des contraintes au cours des prochains jours je ne pourrai pas faire le déplacement et que le ministre des Affaires étrangères Ali Coulibaly me représentera pour faire un aller-retour pour cela. Alors monsieur le Premier ministre par intérim, mesdames et messieurs les ministres, les secrétaires d'Etat, comme vous le savez, ce gouvernement a été mis en place en 2017. Puis il a été renouvelé par feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, et ensuite par feu le Premier ministre Hamed Bakayoko pour quelques ajustements. Je voudrais remercier chacune et chacun de vous, pour le travail effectué au cours de ces dernières années. Et je voudrais vous tous très sincèrement, vous féliciter pour les résultats obtenus dans vos départements respectifs. Les élections législatives ont eu lieu le 6 mars dernier dans un climat de paix avec la participation de tous les partis politiques. Je me réjouis vraiment de cette évolution>>, a introduit Alassane Ouattara. Mais après avoir donné le sentiment de tourner autour du pot, le Chef de l'État ivoirien a mis les pieds dans le plat: << Je procéderais dans les prochains jours à la nomination d'un nouveau Premier ministre qui sera chargé de me proposer un nouveau gouvernement. Donc la session d'aujourd'hui est le dernier conseil des ministres de ce gouvernement. Comme vous le savez les grandes régions de notre pays étaient représentées dans le gouvernement sortant. Il appartiendra au nouveau Premier ministre de me faire des propositions en tenant compte de mon souhait d'un renouvellement générationnel (...) Pour terminer Je voudrais vous dire toute ma sincère gratitude pour la contribution que vous avez tous apportée dans la gestion des affaires de l'État, certains d'entre vous, pendant cinq ans, dix ans, quinze ans et même plus. Je crois que c'est un grand sacrifice que vous avez fait (...) Le nouveau gouvernement doit être mis en place dans la première semaine du mois d'avril (...) Nous avons fait du bon travail et devons être fiers de là où nous avons mené notre pays les dix dernières années...>>, à conclu Alassane Ouattara, montrant ainsi sa volonté de rajeunir la prochaine équipe gouvernementale. Et son intention affichée de nommer au gouvernement des cadres de chacune des 31 régions et des 2 Districts de la Côte d'Ivoire. Seulement, question. Ouattara peut-il vraiment se séparer d'un homme comme Patrick Achi, actuellement Premier ministre par intérim, doublé du titre de ministre d'Etat et secrétaire général de la présidence qui siège au gouvernement depuis 2000,  soit 21 ans ? Et qui est aussi l'homme qui maîtrise les dossiers techniques de l'État et est presque l'homme orchestre du gouvernement ? Idem pour un homme comme Kobenan Koussi Adjoumani actuel porte-parole principal du parti au pouvoir, le Rassemblement des houphoutistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), qui totalise plus de quinze ans de présence au gouvernement. ''Wait and see'' donc comme le disent les anglophones.

Bonne dégustation !!! 

Zoodyinga

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

3 + 17 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications