Le Café

Le Café /Réconciliation nationale : l'appareil judiciaire dans le viseur de UAS

Soumis par Redaction le mar 13/04/2021 - 10:41
opk

L'Unité d'action syndicale (UAS) du Burkina Faso qui regroupe 6 centrales syndicales et 17 syndicats autonomes avait promis d'apporter sa contribution sur la question de la réconciliation nationale, lors de sa rencontre le 19 mars 2021, avec Zephirin Diabré, ministre d'État, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale. C'est désormais chose faite. Dans un document co-signé par Paul KABORE et Blaise NEBIE agissant au nom de l'ensemble de leurs camarades, l'Uas a pratiquement mis au centre de ses préoccupations l'appareil judiciaire avec ses lenteurs et certaines de ses décisions non exécutées ou mal exécutées. Pour les responsables de l'UAS, <<on ne peut pas inviter les Burkinabè à œuvrer pour la réconciliation et dans le même temps, s'illustrer dans la violation des principes de l' État de droit, en refusant par exemple d'exécuter des décisions de justice>>. Les syndicalistes observent également, mais en réalité, ils déplorent, le fait que certaines personnes perçoivent la question de la réconciliation comme <<une opportunité pour des bourreaux de se mettre dans la peau de victimes pour exiger de l'État d'être dédommagés>>. Les syndicalistes se lèvent aussi contre <<les discours qui tendent à criminaliser les insurgés...>>. En revanche, l'Uas suggère au ministre d'État Zephirin Diabré à qui ce document est adressé, de <<prendre des mesures exceptionnelles pour permettre à la justice de décongestionner ses tiroirs pleins de dossiers non examinés(...) d'Œuvrer à ce que la vérité et la justice  soient établies dans le cas des crimes de sang(...) d'assurer la prise en charge par l'État, des victimes et ayant-droits des victimes de l'insurrection populaire ainsi que de la résistance au coup d'État...>>. Les responsables de l'Uas qui demandent qu'il soit aussi instauré un dialogue sincère avec les organisations syndicales, encouragent vivement le ministre à demeurer dans sa démarche guidée par le <<tryptique Vérité-Justice-Réconciliation>>.

Il faut souhaiter tout simplement pour finir que la démarche des syndicalistes soit une démarche purement guidée par un esprit sincère de réconciliation et de construction et ne se transforme pas dans le futur, en une opportunité pour jouer les ''envahiseurs'' qui empêchent le détenteur du portefeuille de la réconciliation nationale au gouvernement, de dérouler en toute liberté son programme. 

Bonne dégustation !!!

Zoodyinga

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

19 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications