Le Café

Le Café/ Retour de Laurent Gbagbo: les ''Gor'' ignorent Affi N'guessan et préparent un accueil triomphal

Soumis par Redaction le lun 26/04/2021 - 06:43
cfds

Acquitté de manière définitive de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (Cpi) le 31 mars 2021, l'ex-chef de l'État ivoirien, Laurent Gbagbo, piaffe d'envie de regagner Abidjan. Les 3 et 4 avril, soit 72 heures seulement après la décision d'acquittement, il a eu à Bruxelles, une séance de travail avec Assoa Adou, un de ses ex-ministres, qui fait actuellement office de Secrétaire général de leur groupement. Pour l'unique point à l'ordre du jour qui porte sur ''les préparatifs du retour de Laurent Gbagbo'', un fait important pour la vie de leur famille politique a été ignoré concernant les acteurs du terrain. Sur le terrain, à Abidjan, les militants restés fidèles à celui qui a tenté de confisquer le pouvoir d'Etat qu'il a perdu dans les urnes en 2010, ceux qu'on appelle les ''Gbagbo ou rien '' (Gor), continuent d'entretenir le flou dans les esprits de leurs militants et de toutes les personnes qui portent une attention particulière à leurs activités. Alors qu'il existe une formation politique qu'est le Front populaire ivoirien (Fpi) enregistrée en bonne et due forme dans les registres de l'État ivoirien, dont le président statutaire est Pascal Affi N'guessan, de l'autre côté, Laurent Gbagbo et ses camarades continuent de se donner des titres au nom de cette même formation politique. Ainsi, à toutes les réunions des ''Gor'' comme ce fut le cas le 24 avril dernier à l'hôtel Belle côte à Abidjan, Laurent Gbagbo, bien qu'absent a été présenté abondamment comme le président du Fpi. Et Assoa Adou, présenté comme le secrétaire général du Fpi. Un autre, qui fut lui aussi ministre sous le régime de Gbagbo, reconnu comme un dur à cuire de la branche dissidente du Fpi, Laurent Akoun, a été lui aussi présenté comme Sga du Fpi. Tout ceci est fait sans aucune gêne, pendant que le président du Fpi légal, Pascal Affi N'guessan, le secrétaire général, la présidente nationale des femmes, le président national de la jeunesse, les structures des enseignants, le comite de contrôle...existent bel et bien et fonctionne aussi.  Lors des dernières élections législatives déroulées le 6 mars dernier, le Fpi légal a même remporté deux sièges à l'Assemblée nationale. Alors que Laurent Gbagbo prépare son retour en Côte d'Ivoire tout en ignorant royalement ses camarades d'hier, ceux-là même qui ont maintenu allumée la flamme du Fpi durant le temps de son transfèrement et son emprisonnement à la Cpi le 29 novembre 2011, chacun se demande aujourd'hui si Gbagbo revient dans un esprit de réconciliation. Ou s'il revient dans un esprit de revanche. Pour l'heure les attentions de ses partisans sont polarisées sur son probable retour.

Bonne dégustation !!!

Zoodyinga

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

8 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications