Le Café/COVID-19 au Burkina: ''les chercheurs qui cherchent, on en trouve et les chercheurs qui trouvent, on en cherche''

iguyu

La communauté des scientifiques chercheurs du Burkina Faso a décidé d'aller en guerre, de manière frontale, contre la pandémie du coronavirus. Les chercheurs Burkinabè cogitent déjà sur les formules idoines pour lancer 2 essais cliniques en vue de venir à bout de la maladie. ''Le Professeur Alkassoum Maïga, ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation ( MESRSI) a annoncé le jeudi 26 mars 2020, qu'une équipe de chercheurs de l'Institut de recherche en science de la santé ( CNRST/IRSS ) lancera très bientôt deux essais cliniques pour évaluer l'efficacité et la sécurité de trois produits dans le traitement de la maladie à coronavirus au Burkina Faso '' Le premier essai clinique vise à évaluer l'efficacité et la sécurité de l'utilisation de la Chloroquine et de la combinaison Chloroquine + Azithromycine dans le traitement de l'infection au COVID-19 au Burkina Faso. Le deuxième essai vise à évaluer l'efficacité clinique et virologique d'un médicament à base de plante ( phytomédicament) appelé APIVIRINE chez les patients atteints de COVID-19. APIVIRINE est un antirétroviral, antiviral qui est efficace sur plusieurs virus dont celui du VIH/SIDA et qui est utilisé depuis plus de 20 ans et présentant jusqu'à ce jour un bon profil de sécurité. Enfin, les chercheurs burkinabè sont actuellement au front contre cette pandémie du Coronavirus qui donne du file à retordre à tous les dirigeants monde. Souhaitons donc que les chercheurs sortent très vite de leurs laboratoires avec une ou des formules efficaces, précises et définitives, qui traitent à 100℅ le COVID-19. En réalité c'est d'un médicament contre le coronavirus que le monde entier de manière générale et les burkinabè de manière particulière, ont besoin.  Les burkinabè n'ont pas besoin en ce moment de recherches interminables qui durent plusieurs jours, des semaines, des mois, voire des années et qui sont sanctionnées par des explications et non un médicament déclaré efficace. Il y a urgence, le peuple attend une trouvaille. Et non un programme inutilement budgétivore. Pour éviter de se retrouver au Burkina Faso face à l'idée qui dit ''les chercheurs qui cherchent, on en trouve et les chercheurs qui trouvent, on en cherche''

 

Bonne dégustation !!! 

Zoodyinga

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.