Le Café

Le Café/Isaac ZIDA : " j'arrive"

33tf

Yacouba Isaac Zida, lieutenant-colonel des Forces armées nationales Burkinabè qui s'était emparé du pouvoir le 1er novembre 2014 après la chute de Blaise Compaoré, et a cédé la tête du pays à Michel Kafando pour en devenir son Premier ministre, trois semaines plus tard, se prépare à rentrer dans son pays. Mieux, celui qui a été radié par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kabore, des effectifs des Forces armées nationales pour ''désertion en temps de paix'' et ''insubordination'', entend rentrer au pays dans le mois de juin prochain, pour répondre à la demande de son parti le Mouvement patriotique pour le salut (MPS) qui veut faire de lui son candidat à la prochaine présidentielle du 22 novembre 2020. Isaac Zida qui est également soupçonné de corruption dans plusieurs dossiers, mais assure ne rien craindre et dénonce une ''cabale'' des autorités burkinabè à son encontre, n'a pas caché ses intentions d'être le prochain locataire du palais de Kosyam. ''Je confirme mon intention de répondre à l'appel de mon peuple. Si le congrès du MPS entérine l'appel lancé par son secrétaire exécutif national le samedi 15 février dernier pour faire de moi son candidat, alors j'y répondrai favorablement. J'ai prévu de rentrer au Burkina Faso au plus tard au mois de juin''. Le MPS dont il est le Président d'honneur, qui est un parti constitué et reconnu depuis le 2 juillet 2019 avait indiqué dans une déclaration datée du 15 février dernier qu' ''au regard de la situation nationale chaotique, le MPS est persuadé que son président d'honneur est l'homme capable de sortir le pays de ce chaos et de lui redonner son lustre d'antan''. Depuis la ville d'Ottawa au Canada où il est exilé et vit avec sa famille depuis janvier 2016, l'ancien Premier ministre de la transition lorgne le prestigieux fauteuil de président du Faso. Rentrera-t-il au pays pour affronter la justice burkinabè qui l'attend avec impatience ? Jettera-t-il l'éponge avant le mois de juin prochain? Lui seul peut y répondre avec exactitude. Dans tous les cas, le monde entier a les yeux rivés sur les élections couplées, présidentielle et législatives, prévues le 22 novembre prochain, au Burkina Faso.

 

Bonne dégustation !!!

Zoodyinga

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

2 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications