Policiers et gendarmes burkinabè, ça se marche sur les plate-bandes

nytgc

L'atmosphère n'est pas du tout saine en ce moment entre nos policiers et nos gendarmes. Il existe un conflit subtile entre les deux corps depuis plusieurs décennies, qu'ils ont du mal à cacher et qui commence à prendre des proportions plus qu'inquiétantes. Désormais, toute occasion est bonne pour chaque corps de démontrer qu'il est le meilleur. A l'image  de l'explosion qu'il y a eu le mercredi 8 janvier 2020, dans l'école franco-arabe Darou Kour An Hadis au secteur 38 arrondissement 9 de Ouagadougou. A la suite de cet événement, le peuple burkinabè et non Burkinabè ont entendu deux versions  contradictoires(Grenade et non grenade). Mettant gravement en relief la mésentente qui existe entre les deux entités, pourtant chargées de notre sécurisation. En réalité, animés par le désir de montrer aux autorités et aux populations qu'ils sont les plus alertes , ou les plus efficaces sur le terrain, ou les plus informés ou encore les plus équipés, les éléments de chaque corps se précipitent parfois pour ravir la vedette. Ou pour agir en dehors de leur domaine de compétence. Et ils se marchent sur les plate-bandes, continuent de le faire, sans qu'aucun  corps ne se ressaisissent. Des déclarations qui tendent à dénier à l'autre le travail abattu. Lorsque le ton ne glisse pas sur le terrain des attaques verbales voilées. En fait, nos policiers et nos gendarmes son deux frères d'armes en plein conflit de compétence, qui semblent ne pas maîtriser les limites imposées à chacun. Et pourtant, ils n'ont qu'à jeter un coup d’œil à côté ailleurs. Chez un pays voisin, le rôle des gendarmes est d'intervenir lorsqu’éclatent des conflits entre des communautés. Ils sont chargés de réguler la vie des citoyens dans les villages lorsqu'il y a conflits entre des villages, entre des groupes ethniques... La police quant à elle à pour rôle d'assurer le sécurité des citoyens individuellement dans les rues, partout dans les villes comme dans les villages. Les questions de vols, de braquages, de bagarres entre deux citoyens, … sont de son ressort. La police est donc sensées assurer la sécurité de tous les citoyens où qu'ils se trouvent même dans une salle de classe, dans des écoles primaires, dans les collèges, les lycées ou dans les universités. L'armée pour sa part est chargée uniquement de faire face aux attaques venant de l'extérieur du pays. Par le ciel, par la terre ou par la mer ( les pays qui donnent sur la mer). Notre gendarmerie et notre  police  devraient donc s'entendre, en relisant les textes définissant leurs missions, pour unir leurs forces, pour faire face aux vrais défis qui sont les leurs. La sécurisation de notre cher pays.

Photo illustrative

Bonne dégustation !!!         

 

Zoodyinga

 

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

7 + 13 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.