LECHAT !

Pacôme : Il ne faut jamais juger les gens du regard

ko

J’étais tranquillement installé sur le plateau de «la Télé s’Amuz» le samedi dernier pour échanger sur le sujet «Les femmes dans le showbiz» ; Le présentateur Serges Hobama, avant de lancer le débat, annonce un artiste du nom de Pacôme sur la piste.

Hum ! Bien avant, je l’avais entrevue dans les couloirs sans même imaginer qu’il était artiste chanteur. J’ai même failli tourner mon regard. J’ai tout imaginé comme métier sauf celui d’artiste musicien. Au regard de sa simplicité, son look et son habillement. Il fait plutôt fonctionnaire du Ministère de la Culture des Arts et du Tourisme en service dans le département communication.

Je suis complètement passé à côté de la plaque !! Quand Serges a toute suite dit que c’est un ancien académicien (Faso Académie) et (Faites de la Musique), sans même qu’il n’ouvre ses cordes vocales, j’ai commencé à bien m’installer sur mon siège.

Ce «faux fonctionnaire» m’a fait une déclamation étymologique de la musique folklorique. C’est un tube dédié à l’AFRIQUE chanté de façon la plus pédagogique possible. Sans fausses notes avec un excellent timbre vocal, une parfaite harmonie et très bonne juxtaposition des instrus de tout genre : xylophone, vents et même les cuivres.

Je suis resté tétanisé sur mon siège en dévisageant ce singulier artiste qui présentait son titre aux téléspectateurs. Une musique propre au Continent et intègre au Burkina. A travers cette chanson, il fait réunir toutes les cultures, tout un continent et tout un rythme en utilisant des instruments typiques des bantous. Je pense par exemple au balafon qui apparaît ostensiblement dans cette mélodie.

Observant mon comportement peu orthodoxe sur le plateau, Mama Mariane Rovane assise à mes côtés, s’incline vers moi et me souffle discrètement que: "C’est en plus, le petit frère de Mai Lingani». Là; je me suis exclamé en disant : «Je comprends maintenant !»

Après l’émission, je cherchais ce "Fonctionnaire du MCAT" partout à la télé pour le congratuler et surtout lui faire part de mes émotions après l’avoir écouté.

Pourquoi parfois aller chercher ailleurs, alors que nous avons tout chez nous? Il suffit d’être magnanime et faire travailler un peu plus ses méninges.

LECHAT !

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

12 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications