Les chantiers de l’ONEA à Bobo : le ministre de l’eau satisfait de l’avancée des travaux

Soumis par Redaction le dim 24/10/2021 - 12:53
ouiyu

Le ministre de l’eau et de l’assainissement Ousmane Nacro accompagné de ses plus proches collaborateurs,  a visité les installations et les chantiers de l’office national de l’eau et de l’assainissement de Bobo-Dioulasso le samedi 23 octobre 2021. Cette visite, effectuée en marge des journées de redevabilité du département, avait pour objectif de toucher du doigt l’état d’avancement des travaux de la national de l’eau en cours dans la ville de Sya.

A l’issu de la tournée, le ministre Nacro n’a pu contenir sa joie de voir que c’est bientôt la fin du calvaire des populations en matière d’eau.  « Ce sont des motifs de satisfaction qui m’animent lorsque je vois cette bâche élevée et de ce que nous avons vue. Lors de mon passage en février dernier, aucun mur n’était levé. Nous tenons donc à encourager l’ONEA pour ce qui est fait et continu d’être réalisé » s’est-il réjoui.

Sur le site de Bolomakotè, c’est  une bâche de 5 000 mètres cube qui est en construction. Mais, il y a des motifs de satisfaction selon le maire. 

Il précise que le premier lot qui consistait à forer cinq nouveaux puits a été entièrement exécuté. Dans le deuxième lot où l’équipement devait se faire, le ministre indique qu’il va falloir attendre l’arrivée de ces équipements. 

Au niveau du troisième lot qui concerne la pose des conduites jusqu’à la bâche en construction, il a précisé que sur 23 kilomètres de distance 13,5 kilomètres ont été exécuté. « La lenteur de l’exécution des travaux est due aux difficultés rencontrées dans la livraison des conduites » a-t-il expliqué avant de préciser que tous ces travaux se chiffrent  à 30 milliards de francs CFA « sur un prêt de l’agence française de développement ».

Vers la fin du calvaire des populations… ?!

opo

Selon le ministre, l’ensemble de ces forages pourront avoir une contribution journalière de prêt de 5 000 mètre cube.  Et le raccordement des cinq de Nasso va apporter une contribution journalière de 44 000 mètres cube selon lui. 

Se félicite-t-il donc que les forages de Nasso mis ensemble avec ceux de Bobo-Dioulasso,  frôlent les 50 000 mètres cube par jour, chose qui selon lui,  va soulager la souffrance des populations de la ville de Sya en matière d’eau potable. « Je voudrais rassurer les populations qu’un travail est en train d’être fait et que bientôt le bout sera touché » s’est-il voulu rassurant.

Toutefois, le ministre s’est voulu réaliste. « Cela ne veut pas dire que la saison chaude à venir va connaitre la fin des difficultés d’approvisionnement en eau potable. C’est juste pour rassurer les uns et les autres que les difficultés seront sérieusement améliorées et que la desserte sera beaucoup mieux réalisée que ce qui s’est passé cette année » a-t-il dit avant de confier que d’ici 2023, ça sera la fin des pénuries d’eau à Bobo-Dioulasso.

Pour ce faire, le ministre ne lésine pas sur les moyens.Des instructions ont d’ailleurs été donné au directeur général  de l’ONEA selon lui, à travailler de sorte à réduire les délais contractuels afin d’accélérer l’atteinte de cette vision.

Le PAPEP pour résoudre le problème d’eau à Bobo jusqu’en 2030

ouijjkkk

Pour le DG de l’ONEA Frédéric François Kaboré, le projet d’amélioration de la production d’eau potable de la ville de Bobo-Dioulasso (PAPEP) ambitionne de résoudre le problème d’eau dans la cité de Sya jusqu’en 2030. 

Ce projet dit-il, comporte plusieurs lots à savoir la réalisation des forages, la pose d’une conduite d’adduction d’eau de Nasso jusqu’à Bobo-Dioulasso, la construction d’une bâche et l’équipement des forages. « Cinq forages de 400 mètres cube de débits seront exécutés avec des profondeurs de 300 mètres » a-t-il ajouté avant d’indiquer qu'ils vont fonctionner en moyenne 22 heures par jour.

Ces réalisations,  une fois terminées,  vont constituer un apport important dans la résolution du problème d’eau estimé à 12 000 mètres cube par jour, soit deux fois le besoin actuel de la ville en d’eau. Bobo-Dioulasso pourrait ainsi selon lui, franchir la barre sans difficulté d’eau jusqu’en 2028. Le délai d’exécution de ce projet est de mai 2023.

Ousmane SANON-Zoodomail

 

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

2 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications