Ministères

Ministère de l’eau et de l’assainissement : bientôt des barrages et des forages à haut débit dans des localités

Soumis par Redaction le dim 02/05/2021 - 19:22
, nkm.

Le ministère de l’eau et de l’assainissement a tenu à Koudougou le vendredi 30 avril 2020 son premier conseil d’administration du conseil ministériel (CASEM) de l’année. Après le bilan de l’année écoulée, les acteurs dudit ministère dont le ministre Ousmane Nacro ont décidé de la réalisation de plusieurs infrastructures pour rendre l’eau accessible à des populations de certaines localités.

 Chaque année, au Burkina Faso, le problème d’eau revient au moment de la chaleur. Des efforts sont consentis certes, mais insuffisants aux yeux de certaines personnes dont parfois leur seule préoccupation est de pouvoir avoir de l’eau potable pour les besoins de la famille comme ces femmes qui dorment dans les bonnes fontaines à attendre l’eau.  Dans des villages également, ce problème est connu car la qualité de l’eau, si elle est disponible, n’est pas toujours meilleure. Au ministère chargé de l’eau, on est conscient de cette situation. C’est pour pourquoi au terme de ce CASEM de Koudougou, le ministre Ousmane Nacro et les cadres de son département ont décidé de l’utilisation d’un fonds pour réaliser de nombreuses infrastructures et soulager des populations des villes et campagnes. ‘’Nous allons travailler sur les perspectives, ce qui va nous permettre d’améliorer la performance en 2020. Nous avons pris un certain nombre de recommandations dont les plus fortes sont entre autres l’utilisation de la ‘’contribution financière pour l’eau’’ pour permettre au ministère de réaliser des ouvrages qui sont dans une détresse et qui nécessitent d’être sauvés. Nous avons convenu également que ces fonds puissent servir à réaliser des forages à haut débit là où le besoin se fait sentir’’, confie Ousmane Nacro, ministre de l’eau et de l’assainissement.           

jjy

Les préoccupations des travailleurs...

 

Le chef de ce département ministériel a aussi affirmé que les bases des calculs des statistiques seront revues parce que certains participants ont relevé que des régions ne bénéficient pas des programmes et des projets de son ministère.  Cette rencontre a permis également de partager les préoccupations des travailleurs avec une présentation du délégué des travailleurs qui a égrainé un ensemble de préoccupations pour lesquelles Ousmane Nacro pense que des solutions peuvent être trouvées dans les meilleurs délais.

 Une communication a été faite sur le système de relevé bimestriel de l’ONEA (office national de l’eau et de l’assainissement) et de la facturation mensuelle. Il ressort que la communication sera améliorée pendant les deux mois avant sa mise en route et apurer pendant cette période le passif à propos du contentieux entre les clients et l’ONEA tout en continuant d’expliquer ce nouveau système car les clients ont besoin d’un service de qualité. 

 Le ministre Ousmane Nacro qui a participé de bout en bout à ce CASEM a affirmé que dans les prochains jours un plan d’action et un chronogramme d’exécution seront bien définis et soumis à l’autorité pour qu’à l’allure d’un plan marshall son ministère puisse travailler afin que l’année prochaine à la même époque on soit pas en train vivre les mêmes problèmes.

 

Thierry KABORE

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

5 + 13 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications