Ministère de l’eau et de l’assainissement : le projet « DJIGUIFA DJI » officiellement lancé à Bobo

Soumis par Redaction le sam 23/10/2021 - 08:54
opi

Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ousmane Nacro, a procédé en marge des journées de redevabilité de son département, au lancement officiel du projet « DJIGUIFA DJI », dans l’arrondissement 4 de la commune de Bobo-Dioulasso. C’était le vendredi 22 octobre 2021 en présence d’autorités locales.

D’un budget estimé à 5 milliards de francs CFA, ce projet, initiative du gouvernement burkinabè à travers le ministère en charge de l’eau et de l’assainissement, entend apporter de l’eau potable à l’ensemble de la population du Burkina Faso en général et à celle de la région des Hauts-Bassins en particulier. 

« DJIGUIFA DJI » selon le ministre Nacro, est un projet qui ambitionne de réaliser à travers le Burkina Faso tout entier, 120 postes autonomes. « Pendant que le ministère de l’eau et de l’assainissement réalise ces postes d’eau autonomes, l’office nationale de l’eau et de l’assainissement continue de se déployer pour la réalisation de bornes fontaines » a-t-il signifié.

jlm

Au même moment, dit-il, d’autres travaux sont en train d’être réalisés pour améliorer l’approvisionnement des châteaux d’eau de Bobo-Dioulasso à partir de Nasso « pour que d’ici la prochaine période de chaleur, la population dans son ensemble ne connaisse plus les difficultés qu’elle a traversé les années précédentes ». 

Pour lui, ces efforts du gouvernement en vue d’offrir aux populations de l’eau potable, doivent être accompagné par ces dernières. « Des ouvrages de ce genre s’entretiennent, il faut que les gens le sachent » a-t-il laissé entendre. 

Ainsi, propose-t-il la mise en place d’un comité qui décidera du mode de fonctionnement des ouvrages afin que ceux-ci puissent produire les résultats escomptés. « Ce projet, c’est pour améliorer les conditions des populations et cette eau doit être servie aux populations » s’est-il voulu clair tout en espérant que d’ici fin janvier 2022, ces ouvrages seront une réalité et ce, pour le bonheur des populations bénéficiaires.

Cette initiative du gouvernement a fortement été saluée par les autorités locales de Bobo-Dioulasso pour qui, elle est un début de la fin du calvaire des femmes. « Cet ouvrage une fois terminé va faire beaucoup de bien aux résidents de la zone reculée mais très habitée » a expliqué Mathieu Sanou, représentant du maire de la commune de Bobo-Dioulasso. 

;'l

« Ce projet est un ouf de soulagement pour les populations des zones non loties. En effet, pendant les périodes de forte chaleur, les femmes de ces zones sont obligées de passer des nuits au niveau des bornes fontaines pour pouvoir avoir de l’eau. Mais avec ce projet, nous sommes convaincus que c’est très bientôt la fin du calvaire des femmes » s’est réjoui Mathieu Sanou pour qui, ce projet est la preuve de la volonté du gouvernement à trouver des solutions aux problèmes des burkinabè, notamment celles dans les périphéries. 

Par ailleurs, il rassure le ministre que des actions fortes seront engagées avec son accompagnement et celui de ses services techniques afin de garantir l’exploitation durable des ouvrages qui seront réalisées.

 

puo

A noter que des chèques et du matériel ont été remis à des porteurs de projet.

Ousmane SANON-Zoodomail

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications