Devant le tribunal

Devant le tribunal : un neveu maternel cause des ennuis fonciers à ses oncles…

Soumis par Redaction le lun 18/02/2019 - 21:42
naba

Ils étaient deux à répondre de faits de destruction volontaire de biens ce lundi 18 février 2019 devant le Tribunal de grande instance de Oaugadougou, en matière correctionnelle. Il s’agit de S. Elie et S. Rasmané. La victime est O. Souleymane.

                                                                                                                                                         

Selon le plaignant, il a acheté une portion de terrain dans le village de Gampéla avec sieur Nana Alfred, cela en 2016. N’ayant pas eu les moyens de le mettre en valeur, il est venu ensuite en 2018 pour y construire. Il raconte qu’une maisonnette de 08 tôles, sans pour autant un toit, était sur les lieux. C’est en revenant un jour, soit le 12 août, pour y déposer des agrégats et des briques, qu’il s’est vu brutaliser par sieur Elie S., qui n’a rien cherché à comprendre et a commencé à le frapper, pendant qu’un autre détruisait les briques et la maisonnette qui sont sur les lieux…

Il explique qu’il leur a dit que la parcelle lui a été vendue par un de leurs proches, mais ceux-ci n’ont rien voulu comprendre…

 

La version des prévenus est tout autre. Sieur Elie explique que c’est un matin qu’ils ont constaté que des individus avaient construit une maisonnette pendant la nuit sur leur champ. Ils ont ensuite vu des agrégats et des briques. Ils attendent alors pendant 4 jours, pour savoir qui en est l’auteur. Comme la personne ne venait pas, ils décident de tout détruire, et c’est ce qu’ils ont fait.

 

C’est après leur forfait qu’ils seront convoqués au commissariat de police de Saaba, qui leur signifiera leur tort. Ils demandent alors de retourner faire des évaluations de leurs actes, afin de dédommager la victime, étant donné que c’est leur neveu, sieur Nana Alfred, qui a vendu le terrain à Souleymane cela à leur insu.

 

Ils retournent donc, font l’évaluation des dégâts en compagnie des conseillers municipaux, du Comité villageois de développement et d‘un maçon, et reviennent au commissariat pour une compensation.

 

Elie S. explique que pendant qu’ils étaient en concertation, un policier est venu leur dire que ce n’est pas la peine et qu’ils doivent être gardés et déférés. C’est ce qui a été fait, puisque les deux personnes ont été déférées à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou.

 

Nana Alfred, qui était présent et qui a été par ailleurs nommé entretemps chef coutumier en charge des sacrifices, explique qu’il est un neveu des Simporé. Car sa mère y est mariée. Il ajoute que depuis lors, Elie est en train de détruire des constructions, sous prétexte que sans autorisation. Il estime qu’il a un droit sur les terres, toute chose qui est contestée par le tribunal car il n’a aucun document qui l’atteste, également pour les deux prévenus.

 

Le problème dans toute cette histoire, selon Me Badini Dieudonné, est que sieur Nana n’est pas à son premier forfait, et des affaires sont pendantes devant le gendarmerie de Saaba pour des faits similaires. Il explique que dans la localité, c’est dommage qu’un neveu maternel vienne ainsi brader les terres de ses oncles, pour se faire de l’argent. Outre cela, toutes les constructions se font nuitamment, si bien que c’est très suspect de la part de Nana Alfred.

 

Il estime que celui-ci est en train d’outrepasser son lien de neveu pour se donner certaines prérogatives qui ne sont autres que par cupidité.

 

En tous les cas, le procureur et le tribunal ont estimé qu’il y a bel et bien eu lieu destruction de biens. Car les prévenus devaient choisir les voies du droit pour se faire entendre, au lieu de détruire les briques et la maisonnette…

Le tribunal a condamné les deux prévenus à une peine ferme de prison de 05 mois, une amende de 250 000 FCFA avec sursis chacun, et au remboursement de la  somme de 405 000 FCFA à O. Souleymane, qui réclamait cependant 810 000 FCFA…

 

Claire Leboeuf    

 

 

  •  

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

11 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications