Economie-Développement

UEMOA : 25 ans après, le défi de la libre circulation des personnes et des biens demeure

Soumis par Rédaction le ven 11/01/2019 - 06:45
uen

l’occasion de la commémoration des 25 ans de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), le président ivoirien Alassane Ouattara a relevé que plusieurs défis demeurent notamment celui de la libre circulation des personnes et des biens.

Le chef de l’Etat ivoirien a présidé jeudi à Ouagadougou, la commémoration des 25 ans de création de l’UEMOA, en sa qualité de président en exercice de la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union.

Il avait à ses côtés son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, l’hôte de l’évènement.

Selon Alassane Ouattara, 25 ans après la création de l’UEMOA, il y a toujours de nombreux contrôles sur les corridors des pays membres de l’Union, ce qui entraine des retards dans le transport de marchandises d’un pays à un autre.

Dans son discours, il a fait savoir que la problématique de la libre circulation des biens et des personnes a motivé les chefs d’Etats de l’union a réalisé un certain nombre de projets d’autoroutes, notamment celle de « Lagos-Abidjan en passant par Lomé, Cotonou » et celle d’ «Abidjan-Ouagadougou en passant par Korhogo et Bobo-Dioulasso».

«Ce seront des autoroutes où personne ne pourra arrêter un camion» a-t-il rassuré.

C’est dans cette vision, que s’est fait le choix du thème de la commémoration «25 ans de progrès vers l’intégration régionale : ensemble pour relancer le défi de la libre circulation des personnes et des biens », selon le président de la Commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima.

A cet effet, la commission selon son président, organisera en juin prochain, un colloque international qui de son avis, « contribuera assurément à la définition de stratégies devant concourir efficacement à la libre circulation des biens et des personnes ».

Abdallah Boureima a fait savoir que « dans la même dynamique, il y a la décision prise à Abidjan en Avril 2017, par la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union qui vise la consolidation du processus d’intégration dans un nouvel ordre international et régional beaucoup plus ouvert ».

Après 25 ans d’existence, l’UEMOA a réalisé des avancées majeures selon le président Alassane Ouattara.

« Au cours des 25 ans, notre union a réalisé des avancées majeures en matière de solidarité entre nos peuples, de création de marchés communs basé sur la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux, la mise en place d’une monnaie commune » a-t-il affirmé.

A cela, il a aussi ajouté « les convergences macroéconomiques, et l’harmonisation des politiques dans les secteurs économiques et sociaux au sein de l’union ».

Cependant, le président ivoirien a reconnu des faiblesses de l’union au cours de ses 25 ans d’existence.

« L’évolution des taux d’échanges intra-communautaires sont très faibles. Ils  se situent aujourd’hui à 16% alors qu’ils étaient à 10 % au départ » a expliqué le président Alassane Ouattara.

Selon lui, « cette faible évolution pourrait s’expliquer par la structure du commerce marqué par une homogénéité des biens et services échangés dans notre espace ». Il a aussi évoqué les  nombreux contrôles sur les corridors.

A l’issue de la cérémonie, les deux Chefs d’Etat ont procédé à l’inauguration du complexe administratif de l’UEMOA sis à Ouaga 2000. Un bâtiment nouvellement construit pour abriter certains services de l’institution sous régionale.

L’UEMOA a été créé le 10 janvier 1994 à Dakar (avec siège à Ouagadougou), aux lendemains de la seconde douloureuse dévaluation du FCFA,  par  les chefs d’Etat de la sous-région (au nombre de 8) afin de bâtir l’union  et la solidarité entre leurs peuples et d’œuvrer à la complémentarité de leurs économies.

Agence d’Information du Burkina

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

1 + 16 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications