Culture

Bilan d'une année de gestion du Ministre Abdoul Karim Sango : des réformes courageuses engagées pour de bonnes perspectives

Soumis par Redaction le mar 12/02/2019 - 17:31
sang

Le 5 février dernier, cela faisait une année jour pour jour que le Ministre Abdoul Karim Sango a été nommé à la tête du du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme.
Ce 12 février 2019, il a saisi l'occasion pour dressé le bilan de ses actions depuis sa prise de fonction. C'était au cours d'une conférence de presse à laquelle ont participé de nombreux journalistes. Secteur par secteur, le Ministre a expliqué aux hommes de médias sa méthode, sa vision et les réformes qu'il a pu engager.

L'exigence des règles de bonnes gouvernances à ses collaborateurs

Durant ses 12 mois de fonction, le Ministre Sango s'est fait sien la méthode des industriels américains : ''The right man in the right place''. Cette méthode recommande que pour l'efficacité d'une organisation, il faut mettre la bonne personne à la bonne place. <<J'ai évité de céder à la tentation de procéder à des nominations de complaisance fondées sur la simple proximité politique ou toute autre considération subjective>>, a confié le Ministre. A ce jour, <<plus de 95% de mes collaborateurs occupant les postes stratégiques ont été nommés par mes prédécesseurs>>, a-t-il ajouté.

Une gestion financière saine

Au niveau des finances, le Chef du département dit avoir instruit ses collaborateurs à la gestion rationnelle des ressources mises à leur disposition. Toutes ces actions engagées ont permis de réduire drastiquement le train de vie du ministère. A titre d'exemple, les dépenses des missions à l'extérieur sont passées de plus de 74 millions de francs CFA en 2017 à 13 millions en 2018. ''Même les voyages à l'extérieur, a précisé le Ministre Sango, se sont effectués avec les compagnies qui offrent les coûts les moins chers.

Un bilan satisfaisant

Au titre du secteur de la culture, le ministère a réalisé plusieurs actions, parmi lesquelles l'organisation des états généraux de la Semaine nationale de la culture (SNC), l'inscription du parc W Arly Pendjari au patrimoine mondial de l'UNESCO, la signature d'une convention financière avec l'Union européenne d'une valeur de 10 millions d'euros, etc.
Au niveau du tourisme, l'on note entre autres, la réalisation d'une cartographie des sites touristiques, l'organisation des états généraux du tourisme, une progression du tourisme interne de 4,5%.

Des innovations en 2019

Comme perspectives pour cette année 2019, le Ministre Abdoul Karim Sango a annoncé aux journalistes qu'en plus des programmes d'activités habituels, il y aura comme innovations l'organisation de grandes conférences publiques régionales sur la place des valeurs culturelles, la fusion de la SNC et de la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso, la mise en place d'un mécanisme de facilitation d'accès au visa pour une meilleure destination du Burkina.

 

DCPM

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

2 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications