Opinions

Politique de sécurité nationale : pour prendre son destin en mains

mlml

Depuis quelques années, le Burkina Faso est en proie à de nombreuses menaces endogènes et exogènes. Aujourd’hui, le terrorisme, les violences intercommunautaires, le grand banditisme gagnent du terrain mettant en péril la vie de nombreux compatriotes et hypothéquant l’avenir du pays.  Pendant longtemps, les questions sécuritaires étaient laissées entre les mains de quelques « sécurocrates » triés sur le volet qui avaient une certaine conception de la « sécurité nationale » et qui n’hésitaient pas à casser du citoyen pour protéger des intérêts claniques. Le monde a fondamentalement changé. Le Burkina Faso veut définitivement rompre avec de telles pratiques.  Le pays s’est donc doté d’une politique de sécurité nationale dont l’élaboration a été inclusive.

 

 

Du 24 au 27 juin 2017, au terme du forum national sur la sécurité, les participants recommandent entre autres l’élaboration d’une politique de sécurité nationale.  Leur appel est entendu au plus haut sommet de l’Etat. Le 17 juin 2019,  le Président du Faso lance officiellement les travaux de la Commission d’élaboration de la politique de sécurité nationale. La commission composée d’une équipe pluridisciplinaire de 100 membres a pour mission de  proposer une politique de sécurité nationale et un projet de loi sur la réorganisation de l’architecture générale de la sécurité nationale.  Le 20 janvier 2020, le groupe d’experts remet le document  de politique de sécurité nationale au chef de l’État. Le document prend en compte les préoccupations majeures de l’heure en matière de sécurité. Dans sa préface, le Président du Faso se veut on ne peut plus clair : « dans la nouvelle vision, la sécurité nationale n’est plus l’apanage des seules forces de défense et de sécurité. Elle exige une implication citoyenne active. Par conséquent, la mise en œuvre réussie de la Politique de sécurité nationale exige de tous, un changement de mentalité. Cela implique que nous fassions tous l’effort nécessaire, à quelque position que nous soyons, de déconstruire dans nos mentalités les comportements d’indifférence ainsi que l’esprit corporatiste sclérosant qui sont aux antipodes des exigences de l’approche holistique consacrée par la nouvelle vision de la sécurité nationale. »

Dans cet esprit, la politique de sécurité nationale s’appuie sur une vision qui est de « faire du Burkina Faso à l’horizon 2050, une nation paisible, stable, unie et prospère, qui garantit une protection optimale de ses intérêts fondamentaux, assure la sécurité de ses institutions et promeut la sécurité humaine de ses citoyens ».

03 conditions sont nécessaires pour y parvenir : un État stable qui assume pleinement ses obligations régaliennes, une sécurité humaine satisfaisante pour les générations présentes et futures, une protection optimale des intérêts fondamentaux de la Nation.

La vision de la sécurité nationale se décline en six (06) objectifs

  • Défendre l’intégrité du territoire national, l’indépendance et la souveraineté nationales, l’État et les institutions républicaines du Burkina Faso contre toutes les formes d’agressions, de menaces ou de risques extérieurs et intérieurs.
  • Protéger le peuple burkinabè et ses biens à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire national, contre toutes les formes de menaces et de risques tout en lui garantissant la sécurité humaine durable nécessaire à l’exercice de ses droits fondamentaux.
  • Protéger l’économie nationale contre toutes les formes de menaces et de risques pouvant compromettre le développement humain durable du peuple burkinabè.
  • Protéger l’environnement contre toutes les formes de menaces et de risques pouvant compromettre la sécurité humaine du peuple burkinabè.
  • Préserver et consolider l’unité nationale et garantir la stabilité politique, la justice et la paix sociale.
  • Promouvoir la coopération régionale et internationale en faveur de la paix et de la sécurité.

En tant que document d’orientation politique, la PSN nécessite pour sa mise en œuvre, l’élaboration d’une stratégie de sécurité nationale. Celle-ci se conçoit comme une description formelle des voies et moyens pour mettre en œuvre la politique de sécurité nationale.  A la suite de la stratégie de sécurité nationale des stratégies sectorielles et spécifiques seront élaborées.

Avec un tel document, le Burkina Faso dispose désormais d’un référentiel stratégique pour sa gouvernance sécuritaire. Au regard des nombreux défis auxquels le pays est confronté, il en était vraiment temps. Le pays pourra ainsi mieux prendre en mains son destin.

Jérémie Yisso BATIONO

Enseignant chercheur

Ouagadougou

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

11 + 7 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications