Opinions

Terrifiante insécurité !

d1`

La chute du régime de Mouammar Kadhafi continue d’avoir des répercussions catastrophiques dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Tant que la Libye sera un Etat de non-droit, les pays du Sahel seront en proie aux différentes bandes funestes. Tant que le Mali ne retrouvera pas la stabilité, le Burkina continuera de vivre le martyre. Tant que les forces internationales continueront de maintenir une paix qui n’existe pas chez le grand voisin malien, la paix au Burkina sera une chimère.

Cette crise qui englouti de rondelettes sommes de nos maigres budgets, va nous enfoncer davantage dans la pauvreté. Nous sommes contraints de faire le deuil de l’émergence, après un demi-siècle de souveraineté fictive, pour retourner à la case départ ! Au regard des périls qui pèsent sur le Faso, il est impératif de se ressaisir, de se retrouver autour des questions existentielles, des thématiques d’intérêt national, pour sauver ce qui peut l’être.

Au Burkina, pendant longtemps l’armée n’avait pas d’ennemi. La seule hantise des gouvernants était le coup d’Etat. L’armée a été ainsi détruite au profit d’une garde prétorienne et l’Etat en reconstruction se trouve aujourd’hui face à des situations de désordre et d’anarchie.

Notre jeune démocratie a le devoir sacré de se réorganiser et de se doter rapidement d’une armée forte pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Dans une guerre, « le vainqueur, c’est celui qui peut, un quart d’heure de plus que l’adversaire, croire qu’il n’est pas vaincu » disait un homme d’Etat français, qu’on appelait le Tigre !

Ag Ibrahim Mohamed

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

4 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications