Politique

Dablo : " l’insécurité au Burkina Faso n’épargne plus personne aujourd’hui..." (Dr Ablassé Ouedraogo)

Soumis par Redaction le lun 13/05/2019 - 22:29
abl

L’insécurité au Burkina Faso n’épargne plus personne aujourd’hui. A chaque attaque perpétrée, l’unanimité est faite pour condamner et s’indigner de façon rituelle en attendant que la prochaine se produise. En somme, nous faisons tout sauf l’essentiel.

Hier dimanche 12 mai 2019 ce fut une fois encore le tour de la communauté catholique de payer un lourd tribut. Je voudrais en mon nom personnel et au nom de tous les militants et sympathisants du Parti Le Faso Autrement, présenter aux familles éplorées, à la communauté catholique du Burkina Faso et au peuple burkinabé nos sincères condoléances. Nos prières en ce mois béni du carême musulman accompagnent les victimes de cette barbarie pour qu’ils retrouvent la paix éternelle. Nous souhaitons aussi un prompt rétablissement aux blessés.

Dans nos exhortations au peuple burkinabé en date du 23 avril 2019, nous avions avec insistance prié toutes les autorités politiques, administratives, judiciaires, coutumières et religieuses de tout mettre en œuvre individuellement mais aussi et surtout collectivement pour que s’arrête ce cycle infernal de violences dans lequel est plongé notre pays depuis  trois ans. Trop de sang a coulé et trop de morts ont été enregistrés. C’en est assez!

  • Allons-nous continuer à subir, impuissants, cette violence et nous contenter des gesticulations stériles de nos gouvernants ?
  • Allons-nous laisser le terrorisme finir de tuer notre vivre ensemble et notre légendaire cohésion sociale déjà genoux à terre aujourd’hui? ou au contraire,
  • Allons-nous nous donner la main, pour qu’ensemble comme un seul homme, nous nous relevions et fassions face à cet ennemi qui tire toute sa force de nos divisions ?

 

 

 

 

Il est temps que les sempiternelles jérémiades cèdent la place à la détermination et à l’engagement du peuple burkinabè à se réconcilier avec lui-même pour combattre et vaincre l’obscurantisme. Le Burkina Faso a toujours été un havre de paix dans un océan trouble et peut le redevenir si nous le voulons tous ensemble!

Montrons tous notre engagement et Dieu nous y accompagnera !

 

 

                                                                  Ouagadougou, le 13 mai 2019

      

                                                                 

 

                                                                     Dr. Ablassé OUEDRAOGO

                                                                     Commandeur de l’Ordre National       

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

3 + 13 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications