Santé

Intoxication alimentaire à Kaya: " Je ne peux rien dire, ...", dixit le Major du CSPS.

biiy

Suite à l’intoxication alimentaire du jeudi 26 septembre au marché de bétail de Kaya qui a fait plusieurs victimes, nous avons rencontré certaines personnes, pour avoir plus de lumière sur l’évènement. Au CSPS du secteur n6 de Kaya, après avoir reçu des traitements médicaux, certains patients sont retournés chez eux mais les cas d’urgence ont été référés au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Kaya, pour une prise en charge adéquate. Nous avons tenté d’acquérir des informations auprès du major, sur l’intoxication alimentaire, mais il nous a dit que l’affaire a été immédiatement transmise à leur hiérarchie dès les premiers temps et qu’il ne peut rien dire pour le moment.

Une victime témoigne : « Quand la vendeuse de déguê passait, je l’ai intercepté comme d’habitude pour payer le déguê. Après l’avoir bu, j’ai senti un peu quelque chose.  De vertiges en vertiges, c’est vers 14 heures que j’ai commencé à avoir des nausées ; des vomissements et des ballonnements suivi de pets. J’ai tellement vomi à tel enseigne qu’on m’a vite emmené au CSPS. Là, j’ai reçu des soins appropriés et des injections. En tout cas ça va mieux. Avant les soins, c’est après une heure de temps que les maux de ventre et vomissement ont accentué. Ce n’était pas sur place. » Dame Rakiéta, la quarantaine bien sonnée, avait l’air d’une patiente qui est dans la convalescence. Elle se sentait mieux quand elle témoignait. C’est l’occasion pour elle de préciser : «  Je ne sais pas ce qu’il faut dire dans cette histoire. La vendeuse de déguê à près de dix ans d’expérience dans ce métier. Nous ignorons les raisons de cet incident. Alors que nous avons l’habitude de payer son déguê. »

 

Pas de perte en vie humaine,...

 

Un habitant du secteur n6 de Kaya qui a préféré garder l’anonymat témoigne «  Hier aux environs de 16 heures, lorsque nous étions dans notre grain de thé, un ami enseignant nous a informé que plusieurs personnes ont été victimes d’une intoxication alimentaire après avoir bu du dèguè d’une vendeuse ambulante. Le CSPS était plein  de patients accompagnés des parents et amis ». Il a ajouté qu’il a vu deux patients de nationalité ghanéenne  qui étaient dans un état critique, et selon des informations, ils étaient venus pour payer du bétail.

Un attaché de santé d’une clinique de la place a souligné qu’il a reçu un patient victime de l’intoxication. Il a confirmé que le dèguè est intoxiqué car les signes sont visibles. Il ajoute que tous ceux qui ont bu ce dèguè ne sont pas épargnés car c’est un problème à double dimension et doit être pris au sérieux.

Même si pour l’instant il  n’a pas été signalé une perte en vie humaine, cette situation ne devrait pas être prise à la légère et les responsabilités devraient être situées.

 

Kaya, Issaka Sawadogo        

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

1 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications