Santé

Le Kinkéliba ou tisane de longue vie

yi

Le kinkéliba est une plante dont on utilise principalement les feuilles en médecine traditionnelle pour stimuler la fonction biliaire, favoriser l'excrétion biliaire, protéger les cellules hépatiques et pour leurs vertus anti-inflammatoires et antibactériennes.

La plante est un arbrisseau touffu pouvant atteindre 4 ou 5 mètres, faisant partie de la grande famille des combrétacées, qui compose le fond arbustif et arboré des forêts de savane.

Elle pousse dans les pays du Sahel que sont le Sénégal, le Mali, le Niger, le Burkina Faso, et la Guinée, même si on en trouve aussi au Togo en Côte d'Ivoire ou encore au Soudan. Pour l'anecdote, on appelle les lieux où elles poussent la "brousse tigrée", car la végétation y est faite d’une succession de bandes d’arbustes séparées par des bandes de sol nu, ce qui lui donne, vu du ciel, une apparence tigrée.

Au Sénégal et au Mali, on consomme beaucoup les feuilles de kinkeliba lors du petit-déjeuner ou durant la coupure du jeûne du Ramadan à la place du café ou du thé. Il est parfois, à tort, considéré comme le petit déjeuné du pauvre, beaucoup préférant le lait, soi-disant plus noble.

Au regard de ses nombreuses vertus, le Kinkéliba est considéré comme le remède le moins cher qui soit, à savoir :

- Il favorise la sécrétion de la bile indispensable pour digérer les graisses.

- Il facilite le processus digestif en général.

- Il est fortement recommandé pour ceux qui souffrent d’insuffisance biliaire ou de constipation chronique.

- C’est une boisson on ne peut plus recommandée pour les personnes suivant un régime amincissant et ceux souffrant d’obésité en particulier.

Pour la préparation d’une infusion, utiliser 30 grammes de feuilles de Kinkéliba pour un litre d’eau. Une fois l’eau portée à ébullition, laisser infuser environ 20 minutes. L’idéal serait de consommer cette boisson tôt le matin sinon à n’importe quel moment de la journée. Prendre soin de toujours infuser en utilisant de l’eau bouillante et consommer tiède.

- C’est la boisson par excellence pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle et d’insuffisance cardiaque.

- Pendant l’époque coloniale, les médecins et missionnaires ont expérimenté avec succès le Kinkéliba pour venir à bout de la fièvre bilieuse hématurique particulièrement sévère contre laquelle tous les médicaments avaient échoué. Depuis lors, de nombreuses études sont venues corroborer l’action effective de cette tisane contre les maladies telles que le paludisme.

- Anti-inflammatoire et anti-bactérien : ses composants jouent dans l’organisme un rôle antioxydant qui permet de lutter efficacement contre les maladies inflammatoires et c’est aussi un excellent anti-bactérien.

De ce fait le Kinkéliba est également utilisé pour venir à bout des diarrhées infectieuses.

- Les propriétés anti-bactériennes du Kinkéliba en font un excellent cicatrisant. Pour cela, il est préférable d’utiliser des feuilles fraiches frottées les unes aux autres afin d’en extraire le jus. Le processus de cicatrisation est non seulement très rapide mais également exempt de toute infection.

- Le Kinkéliba est particulièrement utile en cas d’intoxication alimentaire ou dans le cadre d’une épuration digestive. Pour ces mêmes raisons, il est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

- Le Kinkéliba est l’une des plantes médicinales les plus utilisées pour traiter les affections du foie.

Certaines associations bénéfiques

Il est très courant d'associer le kinkeliba à d'autres plantes, que ce soit pour améliorer le goût ou les bienfaits, parmi les associations courantes, on retrouve :

- Menthe et citron

- Gingembre

- Zeste d’orange

- Clou de girofle

- Menthe et lait

- Citronnelle et basilic 

- feuilles d’artichaut

- Racines de bardane

- feuilles de pissenlit

Usage externe de la plante

En médecine traditionnelle d'Afrique de l'Ouest, on conseille de faire une décoction concentrée avec 50 g de feuilles sèches pour 1 l d'eau, et d'appliquer deux fois par jour avec un linge propre pendant 15 à 20 min, ou juste nettoyer une plaie ou une brûlure et favoriser la cicatrisation.

Il est aussi courant de préparer un onguent avec un corps gras, une huile végétale ou du beurre de karité et de l'appliquer sur des endroits meurtris du corps ou sur les entorses.

Une décoction de Kinkéliba peut être utilisée en eau de rinçage pour les cheveux pour les faire briller et les rendre plus soyeux.

Contre-indication et précautions d'emploi

Il est déconseillé de consommer du kinkeliba chez les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi qu'aux enfants de moins de 2 ans, sans l'avis d'un médecin.

Il n'existe pas d'interactions connues à ce jour, que ce soit avec d'autres plantes médicinales, compléments, ou médicaments. La plante est connue pour avoir une toxicité quasiment nulle d'après les études toxicologiques et les observations menées.

 

Florence Bayala

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

11 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications