Santé

Santé : si vous mangez trop épicé...

Soumis par Redaction le mar 13/08/2019 - 07:29
;;;90

Mauvaise nouvelle pour les amateurs d’épices et de piment. Selon une étude internationale parue fin mai, une alimentation trop épicée pourrait provoquer le déclin de certaines capacités intellectuelles sur le long terme comme la mémoire.

Pendant quinze ans, des chercheurs de plusieurs pays (Australie, Etats-Unis et Qatar) ont suivi plus de 4 500 Chinois, âgés de plus de 55 ans.

Les apports en piment, qui comprenaient à la fois le piment frais et séché, mais pas le poivre ni le piment doux, étaient évalués six fois au cours de l’étude en utilisant un suivi alimentaire de trois jours successifs. Et les capacités cognitives ont été évaluées huit fois au fil des ans, grâce à des tests simples de mémoire.

Leurs résultats, publiés dans la revue Nutrients, montrent que les personnes consommant plus de 50 grammes de chili par jour avaient deux fois plus de chance de se plaindre d’une mauvaise mémoire ; une perte de la mémoire que les chercheurs ont estimée à 56 % sur quinze ans. Plus les participants mangent épicés, plus leurs fonctions cognitives déclinent.

Les auteurs ne s’expliquent pas ce lien et préviennent que le lien de causalité trouvé est « hautement spéculatif ». La littérature scientifique sur le piment évoquait jusque-là de très nombreux bienfaits liés à sa consommation, notamment à cause de la capsaïcine, un composant actif qu’il contient, capable d’accélérer le métabolisme, la perte de graisses tout en inhibant les troubles vasculaires comme les crises cardiaques.

Il faut noter que les participants de l’étude consommant très épicé et leurs pairs moins friands de cuisine au piment ont beaucoup de caractéristiques qui les séparent au-delà de leurs cuisines. Ceux qui mangent très épicé ont tendance à avoir un IMC plus bas, à être plus actifs physiquement et à avoir des revenus plus faibles que les non-consommateurs de mets épicés. Autant de variables qui indiquent qu’il faut prendre cette étude avec des pincettes.

Le niveau d’éducation pourrait également jouer un rôle dans le déclin cognitif, admettent les chercheurs selon qui des recherches supplémentaires doivent avoir lieu pour étudier ce lien.

Manger 50 grammes de piment par jour n’est pas une pratique très répandue en Occident, mais dans certaines régions de Chine, comme le Sichuan et le Huan, près d’un adulte sur trois consomme de la nourriture épicée tous les jours.

Nouvelobs

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

4 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications