Le ministre de la Sécurité rencontre la hiérarchie policière

Soumis par Redaction le lun 26/07/2021 - 21:38
kluky

Dans la dynamique de la série de prises de contact qu'il a enclenchée après sa prise de charge , le ministre de la Sécurité Maxime Lomboza KONE a rencontré, en milieu de journée du lundi 26 juillet 2021, la hiérarchie de la Police Nationale. Cette première rencontre s’est tenue à la nouvelle Direction Générale de la Police Nationale. Elle a été initiée par le ministre de la Sécurité pour une prise de contact et d’échanges avec la crème du commandement de la Police Nationale.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur Général de la Police Nationale , l’Inspecteur général de Police Jean Bosco KIENOU a, d’entrée de jeu, traduit toute l’admiration de l’ensemble des policiers pour sa nomination. « Nous somme à vos côtés prêts à vous accompagner pour la réussite de vos missions » a promis le Directeur général de la Police Nationale.

Le ministre de la Sécurité Maxime Lomboza KONE a, dans sa prise de parole, félicité l’ensemble des policiers pour le travail abattu au quotidien pour que notre nation, le Burkina Faso, puisse avoir encore une quiétude, une sécurité dans ce contexte particulièrement difficile de terrorisme. Il a aussi saisi l’opportunité pour rendre un vibrant hommage à ses devanciers au département de la sécurité.

« Il était tout à fait normal que les collaborateurs que vous êtres et moi puissions nous parler. Se parler de manière franche sans tabou et mettre ensemble le doigt sur ce qui est en surface qui brille mais également mettre le doigt sur ce qui ne va pas dont nous devons travailler collectivement à améliorer. C’est cela le plus important » a-t-il rappelé. Le ministre de la Sécurité a insisté pour dire qu’il a annoncé ses principes qui sont de deux ordres. Il s’agit du principe de la responsabilité et du principe de la transparence. Pour lui, chaque maillon de la chaine hiérarchique doit être entièrement responsable de la tâche qui lui est confiée. Il doit répondre des actes qu’il pose. Il doit être également transparent à tous les niveaux. Pour Maxime Lomboza KONE sa démarche avec ses collaborateurs se veut être une démarche emprunte de dialogue. Car, devait- il préciser, on ne résout aucun problème sans un dialogue constructif. Il a, en outre, laissé entendre que le plus important aujourd’hui, c’est de se distinguer par les résultats. « Ce sont les résultats qui vont nous crédibiliser » a-t-il soutenu. Dans la veine de la quête des résultats il a indiqué que son rôle en tant que ministre est de travailler à ce que ses collaborateurs aient les moyens nécessaires pour accomplir leurs missions et ce en fonction de la disponibilité et des capacités de notre Etat. De l’avis du premier responsable du département de la Sécurité, on est écouté et pris au sérieux quand on est crédibilisé par des actes , des résultats sur le terrain.

« J’ai appelé les subalternes à la discipline , au respect de leur hiérarchie ; j’ai aussi dit à la hiérarchie d’être en osmose avec les subalternes [… ] Sans supérieur il n’y a pas de résultat et sans hommes sur le terrain il n’y a pas de résultat » a-t-il insisté. Pour ce qui est de sa démarche, le ministre de la Sécurité a précisé qu'il opte pour une répartition des hommes qui se fera de la manière suivante : 80% sur le terrain et 20% dans les bureaux. Il a ensuite indiqué que nous devons prendre conscience rapidement que nous sommes passés d’une situation de paix à une situation de guerre. Dans cette dynamique, il a proposé que la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale travaillent ensemble dans une sorte d'union dans la différence pour la coproduction efficiente de la sécurité .

Pour le ministre de la Sécurité, il y a de l’espoir parce qu’il y a un certain nombre d’initiatives innovantes qui sont soutenues au plus haut niveau qui vont nous permettre d’être plus efficaces sur le terrain.

Avant de clore ses propos, le ministre s’est dit ouvert aux critiques constructives et compte en particulier sur l’accompagnement de la hiérarchie policière et sur la Police dans son ensemble pour réussir la mission à lui confiée.

Au sortir de la rencontre, trois participants ont eu droit à la parole.

Ils ont tour à tour fait des suggestions et apprécié la démarche innovante du ministre et souhaité une meilleure cohésion entre éléments des forces de sécurité intérieure engagées sur le théâtre des opérations pour une meilleure sécurisation de notre pays.

Direction de la communication et de la presse ministérielle MSECU

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

6 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications